Le feuilleton Blue Air continue : L'Etat roumain reprend 75% des parts !

0 204

Vous pensiez que tout était fini avec Blue Air ? Tu avais tord! Le feuilleton de la compagnie low-cost roumaine continue comme vous ne l'auriez peut-être pas imaginé. Nous avons été informés que Blue Air est en pourparlers avec deux investisseurs étrangers, qu'il y a une chance que la marque soit reprise et qu'une nouvelle société renaît, comme l'oiseau phénix, des cendres de la défunte Blue Air, mais il ne sera pas comme ça. L'Etat roumain reprend 75% des actions !

videvide

Maintenant, vous vous demandez peut-être pourquoi Blue Air est nationalisée. Eh bien, la question est aussi simple que possible. Vous souvenez-vous du prêt contracté par Blue Air auprès d'EximBank, un prêt garanti par l'État ? Eh bien, découvrez que ce prêt était garanti par l'État à la condition que si l'entreprise fait défaut, l'État reprendra 75 % des actions de l'entreprise.

Blue Air Company sera nationalisée

Mais que voyez-vous, l'État devient l'actionnaire majoritaire plusieurs mois après que Blue Air n'a pas payé les échéances du prêt et qu'il ne restait plus rien de ladite compagnie aérienne. Une grande partie de la flotte revenait à l'opérateur de leasing, et les seuls actifs restants dans l'entreprise seraient la poussière du tambour et plusieurs millions d'euros de dettes.

L'État lui-même admet qu'il ne sait pas dans quoi il s'embarque avec sa voix Florian Geantă, Autorité pour l'administration des biens de l'État : "Pour le moment, nous avons reçu la lettre du ministère des Finances indiquant que la lettre de garantie a été exécutée et que les actions seront reprises par l'autorité de l'État. Nous commençons la procédure. Nous avons envoyé des adresses au Ministère des Finances, à Blue AiR, dans la prochaine période nous suivrons la procédure de reprise des actions. Nous ne savons pas ce que nous trouverons lorsque nous reprendrons les actions de la compagnie Blue Air et ce qui nous attend lorsque nous remettrons - recevrons ».

L'état prend 75% de RIEN

Que va faire l'Etat des 75% d'actions de Blue Air ? Mettez-les dedans... Rien n'ira parce que quand vous ne prenez rien, vous n'avez rien. Il pompera de l'argent du budget de l'État pour payer les dettes, très probablement aux aéroports et aux banques, aux autres créanciers, etc. Et s'il reste de l'argent, peut-être qu'ils indemniseront également les plus de 150 000 passagers touchés par les vols annulés.

Il le dit même Adrian Codirlașu, vice-président de CFA Roumanie : "Il arrive généralement quand il y a des entreprises, disons importantes pour l'économie d'un pays, que des Etats interviennent, et comment interviennent-ils ? Avec de l'argent public, car ces interventions coûtent de l'argent. Ils trouvent de l'argent, participent à l'augmentation de capital de ces sociétés, après quoi ils restructurent les sociétés et les rendent à nouveau rentables". cité par Stilileprotv.ro.

Blue Air, nouveau trou noir dans le portefeuille de l'État

Mais est-ce que quelqu'un d'autre pense que Blue Air reviendra voler et sera une entreprise rentable / rentable? Eh bien, l'État nous a montré comment une compagnie aérienne a été maintenue à l'agonie pendant plus de 10 ans, et nous avons la preuve de TAROM. L'État nous a montré comment il "a réussi" à avoir une compagnie aérienne prospère. Maintenant, la Roumanie aura deux entreprises comme des "trous noirs" ?

C'est la première fois depuis 30 ans en Roumanie qu'une compagnie aérienne ne peut plus payer ses frais d'exploitation. Au fil des ans, Blue Air avait accumulé des pertes de centaines de millions de lei. L'impasse financière de Blue Air a provoqué le chaos dans les aéroports du pays cet été après le gel des comptes en raison des dettes accumulées au ministère de l'Environnement. En fait, cette affaire avec le ministère de l'Environnement n'était qu'un prétexte.

Personnellement, même si j'aime la marque Blue Air, je pense qu'il est temps que cette entreprise s'en aille. La marque elle-même a suscité tellement de haine de la part des passagers roumains que je ne crois plus que rien ne puisse être fait pour Blue Air. Je ne pense pas que Dieu ou le Père Noël puissent faire d'autres miracles pour cette compagnie aérienne. J'espère que je me trompe !

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.