La Norvège fermera ses frontières et ses ports aux camions et navires russes le 7 mai

0 154

À partir du samedi 7 mai prochain, la Norvège imposera une interdiction des camions et des navires russes dans le cadre des sanctions contre la Fédération de Russie pour son invasion et son agression militaire en Ukraine.

La décision a été annoncée le 27 avril par la ministre norvégienne des Affaires étrangères Anniken Huitfeldt dans un communiqué de presse publié par le ministère. Annonçant cette décision, le ministre Huitfeldt a déclaré que les sanctions contre la Russie étaient le moyen de pression le plus important, affirmant qu'il était crucial pour la Norvège d'être aux côtés des pays de l'UE dans leurs efforts pour affaiblir la capacité de la Russie à financer la guerre.

"Nous savons que les sanctions fonctionnent mieux lorsque de nombreux pays sont d'accord avec elles. Avec cette décision, nous mettons en œuvre le cinquième et dernier paquet de sanctions de l'UE« Le ministre a dit.

Selon le ministère, à partir de samedi prochain, les navires battant pavillon russe seront interdits dans tous les ports de la Norvège continentale. Tous les navires marchands, yachts et certaines embarcations de plaisance seront interdits.

Les navires de pêche, qui continueront d'être autorisés à se rendre sur les chantiers navals, ainsi que les navires de sauvetage ou de recherche, sont exemptés de cette interdiction. Selon le ministre Skjæran, la raison pour laquelle les navires de pêche ont été exemptés de l'interdiction est que la Norvège souhaite protéger la coopération dans le domaine de la pêche dans la mer de Barents et la coopération opérationnelle bilatérale en matière de recherche et de sauvetage.

La Norvège a imposé d'autres sanctions à la Fédération de Russie, alignant sa politique sur celle de l'UE, notamment en :

  • Extension de la liste des marchandises soumises au contrôle des exportations
  • Imposer des restrictions sur les importations de charbon en provenance de Russie et d'autres biens qui sont d'importantes sources de revenus pour la Russie, comme le carburant pour avions
  • Interdiction de soutenir les organismes publics russes et les entreprises publiques/contrôlées par l'État, y compris les médias
  • Renforcement de l'interdiction de recevoir des dépôts des Russes, etc.
Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.