L'aéroport international de Timisoara poursuit le processus de développement et de modernisation

0 550

L'aéroport international de Timisoara poursuit le processus de développement et de modernisation. Bien que 2020 ait été une année difficile en raison de la pandémie mondiale, l'aéroport a continué à mettre en œuvre les projets de développement qu'il avait lancés. Dans le même temps, l'activité et l'exploitation de l'aéroport ont été adaptées au trafic aérien et passagers actuel.

Investissements en 2020

Projet d'investissement sur construction du nouveau terminal externe des arrivées de courses, d'une valeur totale de 30,35 millions de lei, a été évalué et approuvé favorablement en 2018, puis a suivi les étapes établies pour les travaux de construction en 2020.

L'achèvement des travaux de construction se fera dans la deuxième partie de février de l'année prochaine, et en avril 2021, on estime que le terminal sera pleinement opérationnel.

En ce qui me concerne le nouveau terminal des départs de vols externes, le contrat de financement du projet d'investissement pourrait être signé d'ici fin 2020. Dans les prochains jours, la procédure de passation de marché "ouverte" pour la conception et l'exécution des travaux de construction sera lancée. La valeur totale de l'investissement est estimée à 184,5 millions de lei.

En 2020, d'importants projets ont été réalisés dans le domaine des opérations aériennes. En novembre, il a été mis en service système de balise lumineuse d'approche assurant l'exploitation d'aéronefs dans des conditions de très faible visibilité, catégorie III A (CAT III A), approuvé par l'autorité roumaine de l'aviation civile. La valeur des travaux s'est élevée à environ 2,9 millions de lei, financés par des sources propres.

Accord de financement de projet d'investissement "Acquisition de véhicules spéciaux PSI et d'un système de contrôle de sécurité intégré»A été approuvé en octobre 2020, l'échéance étant fin juillet 2021. L'objectif général du projet est de renouveler la flotte et de maintenir la catégorie d'intervention PSI CAT VII, ainsi que de s'aligner sur les plus hauts standards de sécurité, en équipant les filtres contrôle avec équipement standard III.

Des investissements qui seront initiés en 2021

L'un des projets d'investissement qui sera lancé l'année prochaine est construction d'un centre intermodal de transport de marchandises. Le projet sera réalisé par étapes et, pour sa mise en œuvre complète, il sera envisagé de coopérer avec les autorités locales, le ministère des transports, des infrastructures et des communications, y compris l'infrastructure CFR.

D'autres objectifs importants que l'aéroport a en tête, pour l'année 2021, sont: la réalisation / modernisation du système intégré de sécurité physique, la réalisation / modernisation d'un centre de transport intermodal de passagers, ainsi que l'acquisition d'équipements pour les activités non économiques et économiques sur le terrain. la sécurité aérienne.

Mesures de rétablissement dans le contexte pandémique actuel

Etant une période difficile d'un point de vue économique, en raison de la réduction de l'activité dans le contexte pandémique actuel, la gestion de l'aéroport de Timisoara s'est principalement concentrée sur la réduction des coûts, en internalisant divers services, tels que call-center, sécurité à l'intérieur aéroport (partiellement) ou ceux du calcul des salaires du personnel. À l'heure actuelle, ces activités sont menées seules par les employés de l'aéroport.

Aussi, afin de réduire les salaires et les dépenses matérielles dans le contexte actuel, la direction de l'entreprise a décidé d'appliquer une aide d'État à la mesure 2 en réglant partiellement les salaires et en modifiant les heures de travail à 50%, pour environ 60% des salariés. Cette décision a permis d'économiser environ 40% du budget salarial.

Concernant les aides d'État pour les dommages dus à la pandémie COVID-19, La Commission européenne a prolongé le délai pour l’octroyer, et L'aéroport de Timisoara prépare une nouvelle demande d'aide d'État supplémentaire d'un montant d'environ 3 millions d'euros, pour assurer la continuité des services au public et la maintenance de tous les systèmes aéroportuaires.

Cette aide d'État peut être accordée par et par l'intermédiaire du ministère des transports, des infrastructures et des communications et avec l'approbation de la Commission européenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.