L'Autriche a autorisé le premier confinement national pour les personnes non vaccinées de plus de 12 ans.

3 1.253

Lundi, l'Autriche a autorisé le premier verrouillage national pour les personnes non vaccinées de plus de 12 ans. La mesure est prise pour arrêter l'augmentation alarmante du nombre de nouveaux cas de coronavirus et la pression croissante sur les unités de soins intensifs. L'Autriche est le premier pays au monde à prendre cette mesure drastique. La quarantaine non vaccinée prend effet à minuit.

La mesure signifiera que les gens ne seront autorisés à quitter la maison que pour des activités essentielles, comme aller chez le médecin ou acheter de la nourriture.

L'Europe est à nouveau l'épicentre de la pandémie de COVID-19, qui a conduit certains gouvernements à envisager de réimposer des blocages. L'Autriche a l'un des taux d'infection les plus élevés du continent, avec une incidence de 815 pour 100.000 7 personnes au cours des XNUMX derniers jours.

Les mesures de lundi s'étendront à celles imposées il y a une semaine, qui coupent l'accès aux personnes non vaccinées dans les lieux publics, notamment les restaurants, les hôtels, les théâtres et les remontées mécaniques.

Environ 65% de la population autrichienne est entièrement vaccinée contre le COVID-19, l'un des taux les plus bas d'Europe occidentale. De nombreux Autrichiens sont sceptiques quant aux vaccins, une opinion encouragée par le Parti de la liberté d'extrême droite, le troisième au parlement. "Nous devons augmenter le taux de vaccination. C'est honteusement bas", La chancelière autrichienne a déclaré dimanche lors d'une conférence de presse.

Le verrouillage en Autriche, qui ne s'applique pas aux enfants de moins de 12 ans ou aux personnes récemment guéries du COVID-19, durera initialement 10 jours, a déclaré le ministre de la Santé Wolfgang Mueckstein. De nombreux responsables, y compris du Parti conservateur de Schallenberg et de la police, ont exprimé des doutes quant à la possibilité d'appliquer correctement ce blocus, car il ne s'applique qu'à une partie de la population.

Le ministre de l'Intérieur, Karl Nehammer, a déclaré qu'il y aurait des contrôles de police et des amendes pouvant aller jusqu'à 1.450 1.660 euros (XNUMX XNUMX $) pour les violations, et que tous les contrôles vérifieraient le statut vaccinal des personnes.

"A partir de demain, chaque citoyen, chaque personne vivant en Autriche doit savoir que cela peut être contrôlé par la police.Nehammer a déclaré lors d'une conférence de presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.