Les chèques vacances stimulent le tourisme en Roumanie

Les chèques vacances stimulent le tourisme en Roumanie

Des vacances d'une valeur de 10 millions, achetées, en 2016, avec des chèques vacances!

0 662

Séjours en Roumanie achetés l’année dernière avec chèques vacances ils ont totalisé environ 10 millions, un montant presque quatre fois supérieur à 2015 et six fois supérieur à 2014.

Pour cette année, Association nationale des agences de voyages (ANAT) estimer 38 fois le montant, si des chèques vacances 1.450 lei seront accordés pour chaque budget.

En 2016, ils ont obtenu 1,1 millions de chèques vacances, selon les informations reçues par le ministère des Finances publiques à l'ANAT, un nombre de fois 3,5 supérieur à celui de 2015 et 5,5 il y a plus de deux ans, lorsqu'il avait été remis aux employés des chèques-vacances 207.000.

Chèques Vacances

Le montant de 10 millions pour les vacances achetées avec des chèques-vacances en 2016 a considérablement contribué à la croissance du tourisme intérieur, ANAT annonçant à la fin de la saison estivale une augmentation des ventes de 15% par l’intermédiaire des agences de voyages.

«L'année dernière, les chèques-vacances n'ont été accordés que dans le système privé, les institutions publiques continuant d'interdire cet incitatif salarial. Si à partir de juillet 1 chaque budget recevra des coupons d’une valeur de 1.450 lei et les utilisera cette année, la valeur de l’année dernière pourrait augmenter les temps 38. Pour l'industrie du tourisme, il y aura plus d'argent pour investir dans l'amélioration de la qualité des services », a déclaré Alin Burcea, président de l'ANAT.

La plupart des bons ont été utilisés l’année dernière pour des séjours dans les stations balnéaires et dans le delta du Danube, où les ventes ont progressé de 18%, 12%, respectivement 20%, le delta du Danube étant la révélation de la saison dans les préférences des touristes ils ont passé en moyenne trois jours de vacances.

«Afin de stimuler la vente par chèques-vacances, l'ANAT est favorable à la suppression du plafond de 10% dans le cas de la commission d'agence de voyages, stipulée dans la loi sur les chèques vacances, disposition qui ne stimule pas la concurrence naturelle entre les agences. Les complications techniques liées au respect de ce plafond sur la chaîne de magasins rendent difficile le paiement par chèques-vacances, en particulier pour les paquets payés et en espèces, et les chèques - le cas le plus courant », a déclaré le président de l'ANAT.

Les chèques-vacances ont été introduits sur le marché roumain sous 2009, mais leur octroi a été arrêté dans le système public au bout d’un an en raison de la crise économique. Depuis, il est limité année par année par un acte normatif. La loi a été promue pour protéger la santé des employés et prévoit une réduction des impôts pour les employeurs qui offrent des bons à leurs employés.

Un autre objectif de la loi est l'augmentation du tourisme intérieur. La dernière variante de l'acte normatif, approuvée par 2015, prévoit le remplacement des primes de vacances avec lesquelles des séjours externes pourraient être achetés et facturées de manière similaire au salaire de l'employeur, avec les bons de vacances.

Couverture de photo infotravelromania.ro

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.