Une Brésilienne retrouvée à l'aéroport d'Otopeni avec environ 1 kg de drogue ingérée dans l'estomac

0 620

Sur la base des analyses de risque, les agents de la police des frontières du PPF Henri Coandă, en collaboration avec les douaniers, ont trouvé une femme, une citoyenne brésilienne, qui a tenté d'introduire dans le pays environ 1 kg de cocaïne ingérée dans l'estomac. Dans cette affaire, des enquêtes sont en cours, sous la coordination des procureurs de la DIICOT - Structure centrale, en termes de commission des délits de trafic international de drogue à haut risque et de trafic national de drogue à haut risque.

Le 17.02.2022, les procureurs de la Direction d'enquête sur le crime organisé et le terrorisme - Structure centrale ont ordonné la détention pendant 24 heures d'un prévenu enquêté pour avoir commis les délits de trafic international de drogue à haut risque et de trafic national de drogue à risque.

Il a été noté que le 14.02.2022, la personne en question s'est présentée au point de passage frontalier de l'aéroport Henri Coandă et, suite aux contrôles mais aussi aux analyses de risques effectuées par la police des frontières et les douaniers, il a résulté le soupçon qu'elle avait ingéré drogues en vue de les introduire sur le territoire roumain. Dans ce contexte, la prévenue a été transportée dans un hôpital où, entre le 15 et le 17.02.2022, elle a éliminé la quantité totale d'environ 1 kilogramme de substance visqueuse contenant de la cocaïne.

Au cours de la journée, l'accusé sera présenté au Tribunal de Bucarest avec une proposition de détention provisoire, pour une période de 30 jours.

L'action a bénéficié du soutien des agents de l'IGPF - Centre de surveillance et de contrôle des frontières des aéroports de Bucarest - Otopeni, de la Brigade du crime organisé de Bucarest et des travailleurs de la Direction générale des douanes - Bureau des douanes frontalières de l'aéroport d'Otopeni Călători.

Précisons que durant toute la procédure pénale, les personnes enquêtées bénéficient des droits et garanties procéduraux prévus par le Code de procédure pénale, ainsi que de la présomption d'innocence.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.