L'UE veut ouvrir les frontières à toutes les personnes vaccinées

0 982

Les pays de l'Union européenne ont convenu mercredi de réduire les restrictions de voyage imposées par la pandémie COVID-19 aux visiteurs non européens. Cette décision intervient avant le début de la saison touristique estivale, une décision qui pourrait rouvrir les frontières de l'Union européenne aux Britanniques et aux Américains vaccinés.

Les ambassadeurs des 27 pays de l'UE ont approuvé une proposition de la Commission européenne visant à assouplir les restrictions à partir du 3 mai afin de permettre aux touristes entièrement vaccinés d'ailleurs de voyager cet été, ont indiqué des sources de l'UE. Une liste de destinations sûres sera également établie cette semaine. Sur la base des données du Centre européen de contrôle et de prévention des maladies, le Royaume-Uni et un certain nombre d'autres pays répondraient aux nouveaux critères, tandis que les États-Unis seraient toujours sur la liste des destinations considérées comme dangereuses, bien que les Américains vaccinés puissent voyager.

Un diplomate de l'UE a déclaré que le nombre croissant de cas au Royaume-Uni de souche indienne devrait être pris en compte, bien que les pays de l'UE individuels définissent déjà leurs propres politiques. Le Portugal a levé l'interdiction de voyager pour les touristes britanniques, pour une période de quatre mois.

L'UE veut ouvrir les frontières à toutes les personnes vaccinées.

Sous les restrictions actuelles, seules les personnes de sept pays peuvent entrer dans l'UE en vacances, qu'elles aient ou non été vaccinées. Ces pays comprennent l'Australie, Israël et Singapour. Cependant, les pays peuvent décider - individuellement - de demander un test PCR négatif ou de fixer une période de quarantaine pour ceux qui choisissent de voyager.

Le principal critère actuel est qu'il ne devrait pas y avoir plus de 25 nouveaux cas de COVID-19 pour 100.000 14 personnes au cours des XNUMX derniers jours. La tendance devrait être stable ou en baisse et il devrait y avoir un nombre suffisant de tests, qui devraient montrer un pourcentage de tests négatifs par rapport au nombre total de tests effectués.

La Commission européenne a proposé d'augmenter le taux d'incidence des cas à 100.

La Commission européenne a proposé de porter le taux d'incidence à 100. Les ambassadeurs de l'UE ont plutôt opté pour 75. Pour que les personnes vaccinées y aient accès, elles auraient dû recevoir un vaccin approuvé par l'UE, en tenant compte de ceux figurant sur la liste d'urgence de l'Organisation mondiale de la santé .

Ces personnes doivent avoir reçu la deuxième dose au moins 14 jours avant le voyage. Selon le plan, les pays de l'UE qui dispensent des tests ou des exigences de quarantaine pour les touristes vaccinés dans l'UE sont encouragés à faire de même pour les touristes qui souhaitent voyager en dehors de l'UE. Les enfants devraient également pouvoir voyager avec des parents vaccinés.

Le plan de l'UE couvre les pays Schengen, dont l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse, qui ne sont pas membres de l'UE, mais pas l'Irlande du Nord, qui n'est pas membre de l'UE et ne fait pas partie de l'espace Schengen.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.