La Turquie va lancer une nouvelle compagnie aérienne dédiée aux touristes russes

0 341

La guerre en Ukraine a bouleversé les plans de millions de touristes. Les restrictions imposées à la Russie à la suite de l'invasion de l'Ukraine ont bloqué les touristes russes dans diverses parties du monde. Dans le même temps, les citoyens russes ont des possibilités limitées de voyager pendant la saison estivale 2022.



La Turquie subit ces effets et le tourisme est affecté par le manque de touristes russes. Dans ce contexte, la Turquie envisage de lancer une compagnie aérienne pour transporter les touristes de Russie vers des destinations de vacances en Turquie.

La Turquie attendait environ 7 millions de touristes russes

La Turquie est l'une des destinations préférées des touristes russes. En 2022, l'Association des agences de voyages en Turquie (TURSAB) devait atteindre 7 millions de passagers en Russie, atteignant les niveaux d'avant la pandémie à mesure que les restrictions internationales étaient progressivement levées. De même, environ 2 millions de touristes ukrainiens étaient attendus en Turquie. Les visiteurs d'Ukraine et de Russie représentaient plus d'un quart de tous les touristes arrivés en Turquie en 2021. 

Avec le déclenchement de la guerre en Ukraine, cependant, cette prévision optimiste a dû être révisée. Les sanctions internationales imposées à la Russie ont entraîné l'annulation de milliers de réservations. Le ministère turc de la Culture et du Tourisme, le ministère des Transports et des Infrastructures et le ministère des Finances envisagent plusieurs mesures pour faire face aux sanctions internationales et à l'effondrement du rouble qui a perturbé les projets de vacances de nombreux touristes russes.

Un accord a été conclu avec Turkish Airlines et Pegasus Airlines pour réserver respectivement 1,5 million et 0,5 million de sièges aux passagers russes. Par ailleurs, les autorités turques envisagent la création d'une nouvelle compagnie charter basée à Antalya, dédiée au tourisme russe, qui pourrait ajouter 1 million de sièges supplémentaires.

Pour soutenir l'afflux de passagers, des prêts garantis par l'État d'une valeur de 300 millions de dollars seraient accordés à des voyagistes turcs basés en Russie, comme Anex, Pegasus et Coral. 

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.