TAROM réduit ses pertes en 2013

3 416

TAROM annonce qu'il est sur la vague et a réussi à réduire la perte, mais aussi sur la perte qui s'est terminée l'année 2013. J'attends le jour où le premier bénéfice annuel sera annoncé. Jusque-là, TAROM a besoin de beaucoup de puissance de combat dans un marché dynamique en constante évolution, de plus en plus encombré. Je commence à ne plus faire confiance à ces chiffres, car les routes de l'État sont confuses.



TAROM est fier des nouvelles routes annoncées en 2013, mais combien d'entre elles sont vraiment rentables? La charge sur bon nombre d'entre eux n'est pas satisfaisante. Ci-dessous vous avez le communiqué de presse envoyé par TAROM!

TAROM a clôturé 2013, d'un point de vue financier, avec une réduction des pertes de 44% (100 millions de RON) par rapport à 2012 et de 30% (56 millions de RON) par rapport au chiffre indiqué dans le budget approuvé pour 2013. De plus, pour 2013, le résultat net, comparé à celui estimé dans le plan de gestion (-143 millions de RON), était meilleur de 9% (13 millions de RON).

L'évolution des résultats de la comptabilité financière de la société TAROM est ascendante, ce qui se traduit par la diminution des pertes mais aussi par l'absence d'encours de créances envers les fournisseurs, les créanciers ou le budget de l'Etat.

TAROM annonce publiquement les résultats financiers de 2013, audités conformément aux dispositions de l'OMFP 3055/2009, avec les modifications ultérieures:

RON TOTAL 2012 RON TOTAL 2013
Total des revenus 1.266.419.834 1. 273. 607. Xnumx
Total des dépenses 1.497.037.354 1. 403. 774. Xnumx
Résultat net -230.617.520 -130. 167. 730
Chiffre d'affaires net 1.048.339.557 1. 085. 210. Xnumx

Bien que le contexte économique mondial soit resté pessimiste au cours de l’année 2013, les résultats financiers de l’exercice 2013 se sont nettement améliorés par rapport aux changements opérés au niveau de la direction de la société.

À partir de l'année 2013, TAROM a ajouté des destinations 10 au départ de Roumanie: Bucarest-Prague, Cluj-Prague (qui abandonnera bientôt), Bucarest-Genève, Bucarest Stockholm, Bucarest-Moscou, Iasi - Bologne, Iasi-Milan (Bergamo), Iasi - Turin et Iasi - Tel Aviv.

Commentaires 3
  1. Maître RA dit

    Mon opinion, et pas seulement la mienne, est que si le politicien n'intervenait pas du tout dans la direction du Tarom, les résultats seraient encore meilleurs.

    1. Sorin Rusi dit

      Et mon opinion le dit à travers 2012 :).

  2. dave dit

    C'est vrai, l'intervention politique chez Tarom ne fait que maintenir l'entreprise en place. Il y aurait aussi la standardisation et la modernisation de la flotte et le départ facile des courses long-courriers.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.