Vous achetez chez eMAG, Journées de la mode, elefant.ro, Libris.ro via nos liens d'affiliation et aider à financer le site airlinestravel.ro. Cela ne vous coûte rien de plus, mais cela nous aide à développer ce projet. Merci!

Vols annulés ou retardés ? >>Demander une indemnisation MAINTENANT<< pour un vol retardé ou annulé et vous pouvez recevoir jusqu'à 600 € d'indemnisation !

Les États-Unis confirment que le vaccin européen vacciné contre le COVID-19 est éligible pour entrer dans le pays à partir du 8 novembre

0 674

Les citoyens européens qui ont été vaccinés avec deux doses différentes de vaccins COVID-19 sont considérés comme entièrement vaccinés et sont donc éligibles pour entrer aux États-Unis à partir du 8 novembre.

Vendredi soir, immédiatement après que les États-Unis ont annoncé la date à laquelle ils ouvriraient leurs frontières pour les vaccinations en Europe, un porte-parole du CDC a confirmé que tous les voyageurs ont été vaccinés avec des vaccins approuvés par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis ou l'Organisation mondiale de la santé ( OMS) serait éligible pour entrer aux États-Unis le 8 novembre. Il a également confirmé que les personnes vaccinées avec des vaccins mixtes sont reconnues comme étant entièrement vaccinées contre le virus.

Bien que le CDC n'ait pas recommandé de mélanger les types de vaccins dans une série primaire, nous reconnaissons que cela devient de plus en plus courant dans d'autres pays, il devrait donc être accepté pour l'interprétation des dossiers de vaccins.", a déclaré le porte-parole du CDC.

Actuellement, les seuls vaccins autorisés par les États-Unis pour une utilisation contre COVID-19 sont Moderna, Pfizer et Janssen. L'OMS a en revanche approuvé Pfizer/BioNTech, AstraZeneca (dont Covishield), Janssen, Moderna, Sinopharm et Sinovac.

Dans l'UE, mais aussi dans d'autres pays, comme le Canada, beaucoup ont été vaccinés une première fois avec AstraZeneca, puis avec Pfizer. La question de savoir si les vaccins mixtes seront acceptés par les États-Unis a été largement débattue parmi les voyageurs et les autorités depuis que les États-Unis ont averti qu'ils lèveraient l'interdiction d'entrée pour les personnes vaccinées début novembre.

La décision a été saluée par beaucoup, en particulier les Européens, dont beaucoup ont été vaccinés avec la première dose d'AstraZeneca et la deuxième dose de Pfizer, dont la chancelière allemande Angela Merkel.

Fin septembre, les ressortissants de l'UE vaccinés avec des doses mixtes étaient également confrontés au même problème lorsqu'ils se rendaient au Royaume-Uni, car ce dernier ne reconnaissait pas la vaccination à doses mixtes comme une vaccination complète contre le COVID-19. . Cependant, le 22 septembre, le ministère britannique des Transports et le ministère de la Santé et du Bien-être social ont annoncé que les mélanges de deux types de vaccins différents seraient acceptés comme preuve valable de vaccination lors d'un voyage au Royaume-Uni.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.