Les États-Unis et le Royaume-Uni ont signé un nouvel accord «Open Skies».

0 433

Les États-Unis et le Royaume-Uni ont signé un nouvel accord «Open Skies», au moment où le Royaume-Uni quitte l'Union européenne.

L'accord, qui implique les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Irlande du Nord, a été conclu en principe en novembre 2018. Mais le 17 novembre 2020, les deux gouvernements ont confirmé la signature du nouvel accord Open Skies.

L'accord entrera en vigueur le 1er janvier 2021

L'accord a été signé par Mike Pompeo, le secrétaire d'État américain, et Grant Shapps, le ministre britannique des Transports. Il entrera en vigueur le 1er janvier 2021.

Le nouveau traité facilitera une transition en douceur pour le transport aérien international, pour les passagers et les compagnies aériennes, mais aussi pour les autres parties concernées.

L'accord satisfait à tous les critères de la politique américaine Open Skies et prévoit des droits de trafic supplémentaires pour les compagnies aériennes basées aux États-Unis qui exploitent des opérations de fret.

En 2018, le Royaume-Uni estimait le commerce entre les deux pays à 50 milliards de livres (66,3 milliards de dollars). Ces estimations incluent également les revenus du transport aérien de passagers.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.