L'Espagne a retiré les États-Unis de la liste des pays épidémiologiquement sûrs

0 59

Depuis le 6 septembre, les voyageurs américains non vaccinés sont interdits d'entrée en Espagne, sauf à des fins absolument essentielles, car ils ont été retirés de la liste des pays tiers épidémiologiquement sûrs par le ministère espagnol de la Santé, de la Consommation et de la Protection sociale. .

La décision suit la recommandation du Conseil de l'UE d'ajouter des restrictions plus drastiques sur les voyages en provenance des États-Unis et de cinq autres pays tiers - Israël, Kosovo, Monténégro, Macédoine du Nord et Liban - car ils ont également été retirés de la liste blanche de l'UE.

En conséquence, les voyageurs en provenance des États-Unis ne peuvent désormais entrer en Espagne sans restrictions que s'ils présentent un certificat de vaccination avec l'un des vaccins approuvés par les autorités espagnoles comme preuve d'immunité pour voyager.

Les certificats doivent contenir le nom et le prénom du titulaire, la date de vaccination de chaque dose administrée, le type de vaccin, le pays de délivrance et l'identification de l'organisme délivrant le passeport de vaccination.

Les passagers aux États-Unis qui ne sont pas vaccinés contre le COVID-19 ou dont la vaccination ne répond pas aux critères établis par les autorités espagnoles ne peuvent entrer sur le territoire espagnol que s'ils appartiennent à l'une des catégories suivantes :

  • Résidents de l'UE, de l'espace Schengen, d'Andorre, de Monaco, du Vatican (Saint-Siège) ou de Saint-Marin en transit vers le pays de résidence
  • Titulaires de visas de long séjour dans l'UE et/ou l'espace Schengen voyageant dans ce pays
  • Professionnels de la santé, y compris les chercheurs en santé et les professionnels des soins aux personnes âgées
  • Personnel de transport, navigateurs et personnel aéronautique
  • Personnel diplomatique et consulaire
  • Personnel des organisations internationales, des militaires, de la protection civile et des membres des organisations humanitaires
  • Étudiants des universités de l'UE, d'Islande, de Suisse, du Lichtenstein et de Norvège titulaires du permis ou du visa approprié et d'une assurance maladie
  • Travailleurs hautement qualifiés dont le travail est essentiel et ne peut être reporté ou effectué à distance
  • Les personnes voyageant pour des raisons familiales importantes
  • Les personnes en situation de force majeure ou devant entrer pour des raisons humanitaires

Les voyageurs non vaccinés sont également tenus de présenter un certificat attestant qu'ils ont réussi le boalp ou de montrer un résultat de test COVID-19 négatif. Les tests PCR sont acceptés lorsqu'ils sont effectués au maximum 72 heures avant l'arrivée en Espagne, tandis que les tests d'antigène ne doivent pas être antérieurs à 48 heures.

L'Espagne a également annoncé que tous les voyageurs en provenance de France et d'Italie sont tenus de présenter un certificat prouvant qu'ils ont été vaccinés, ont déjà été infectés par le virus ou ont été testés négatifs pour COVID-19. Auparavant, seuls les voyageurs de certaines régions de ces deux pays étaient soumis à ces exigences.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.