Voyager avec STB et Metrorex devient plus cher. Découvrez quels sont les nouveaux tarifs !

0 730

Nous venons avec une triste nouvelle pour les Bucarestois. Les autorités ont annoncé une augmentation des prix des voyages avec STB et Metrorex. Le ministère des Transports et des Infrastructures annonce qu'à partir du 1er août, Metrorex et STB harmoniseront leur offre commerciale, comme une première étape vers l'intégration des transports publics à Bucarest et dans la région métropolitaine. À l'heure actuelle, les billets communs offrent un accès de 90 minutes au réseau aérien, ainsi qu'un accès au réseau de métro.



STB augmente le prix du voyage de 1.3 lei à 3 lei

Un trajet en métro ou en transports publics terrestres coûtera 3 lei, et un ticket commun STB / Metrorex coûtera 5 lei. Cela signifie qu'à partir du 1er août, les habitants de Bucarest paieront 3 lei pour un voyage STB, contre 1.3 lei. Le même prix sera pour un trajet en métro, passant de 2.5 lei à l'heure actuelle. Mais il y aura aussi la possibilité que, pour 5 lei, un passager bénéficie d'un trajet en métro et de 90 minutes en transports en commun terrestres. Un abonnement de 24 heures coûtera 8 lei, et l'abonnement commun STB / Metrorex pour 24 heures sera de 14 lei.

La nouveauté des abonnements 24 et 72 heures est qu'ils seront exactement 24 heures à partir du moment de l'émission. La notion d'abonnement « jour » est supprimée, qui, acheté à 18h00, par exemple, n'était valable que 6 heures à compter de ce « jour ».

Un trajet en métro coûtera 3 lei

Il y aura des abonnements d'un mois, 6 mois et 12 mois. Leurs prix seront de 80 lei séparément pour STB et Metrorex (140 lei conjointement STB / Metrorex), 400 lei séparément pour STB et Metrorex (700 lei conjointement STB / Metrorex), respectivement 700 lei séparément pour STB et Metrorex (1200 lei conjointement STB / Métrorex).

Les deux sociétés offrent la possibilité de récupérer les souscriptions nominatives en cas de perte. Les titulaires pourront présenter leur carte d'identité, et les abonnements seront à nouveau émis à leur nom.

Le ministre des Transports et des Infrastructures, Cătălin Drulă, et le maire général de Bucarest, Nicușor Dan, encouragent les Bucarestois à opter pour un transport public terrestre et en métro. Comme dans toutes les capitales européennes, les transports en commun sont une solution d'allègement du trafic et une alternative moins polluante à la circulation automobile.

On n'échappe pas à la foule

D'après mon expérience personnelle, le problème majeur est que les prix augmenteront avant les services. Rappelons que 90% des transports terrestres ne sont pas climatisés, n'arrivent pas à l'heure et n'offrent pas le confort européen évoqué par les autorités. Dans le même temps, l'infrastructure au sol est détruite, du moins quand on parle de lignes de tramway.

Oui, c'est un cercle vicieux pour les transports publics à Bucarest. Il ne modernise pas les services parce qu'il n'a pas d'argent et pas d'argent parce que les tarifs sont bas. Avec l'augmentation des tarifs, pensez-vous que quelque chose va changer du jour au lendemain ? Pour Bucarest, ce ne sera qu'une dépense supplémentaire. Dans le même temps, beaucoup ne vont qu'à 1 ou 2 arrêts, vont au marché ou à la station de métro la plus proche. Pour 5 minutes de sauna, vous paierez également 3 lei.

Ce n'est pas ainsi qu'on encourage les transports en commun. Permettez-moi de vous rappeler que 60-70% de ceux qui voyagent avec STB sont des retraités, des étudiants, des personnes qui ne peuvent pas se permettre plus ? Voulez-vous leur faire payer 3 lei pour une station ? Ceux qui conduisent ne seront pas encouragés à payer plus cher pour les mêmes services qu'avant. En conclusion, nous n'échappons pas au trafic infernal de Bucarest.

Il y en a trop peu qui apprécieront la combinaison STB / Metrorex et pour laquelle cela vaudra le coût de 5 lei pour 90 minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.