Le scandale ANPC - Blue Air continue !

1 614

Blue Air poursuit l'amende recueilli auprès de la Protection des consommateurs et parle de "propositions plus ou moins voilées, venant du président de l'ANPC". Comprenons-nous qu'il y a aussi une plainte pour corruption dans le dos ?

La compagnie aérienne à bas prix Blue Air annonce qu'elle ira en justice pour annuler le rapport sur la base duquel elle a été condamnée à une amende par l'Autorité nationale pour la protection des consommateurs (ANPC), déclarant qu'il s'agit d'abus de pouvoir et de communication de fausses informations et affirmant que Les représentants de Blue Air n'ont pas compris accepter, de quelque manière que ce soit, "des propositions plus ou moins voilées, venant du président de l'ANPC".

Le message est envoyé avec le titre "le transporteur aérien à capitaux privés roumains Blue Air révèle avec arguments la tentative d'abus du service de l'ANPC et assure les" contrôleurs "qu'il n'est pas disposé à donner des horloges ou des pourcentages de l'amende - quant à "se débarrasser de l'amende" - ni d'accepter des "minutes" faites à genoux, sans responsabilité ni base factuelle et sans respecter les chiffres et données officiels. Blue Air assure à tous les employés et passagers que, malgré l'incompétence flagrante de l'ANPC, elle continuera à se développer et à amener tous ses passagers à destination en toute sécurité ", informe profit.ro.

Comme je l'ai dit, le scandale continue. L'ANPC a essayé un jeu d'images, seulement qu'il y a trop de vices de procédure sur la base desquels Blue Air a toutes les chances d'annuler l'amende et les mesures complémentaires. L'idée est que les passagers concernés par les vols annulés restent avec le problème non résolu pour le moment.

1 commentaire
  1. […] Le conflit entre l'ANPC et Blue Air est loin d'être terminé. Après que l'ANPC a annoncé qu'elle avait infligé une amende de 2 millions d'euros à Blue Air, la compagnie low-cost roumaine a accusé l'ANPC d'abus de pouvoir et a même déposé une plainte pour corruption (jusqu'à présent sans preuve). A son tour, l'Autorité nationale de protection des consommateurs, par la voix de M. Horia Constantinescu, accuse l'entreprise de se préparer à quitter le marché et prend le temps de ne pas rendre l'argent aux consommateurs ! […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.