RYANAIR a trouvé la solution aux « vols fantômes » opérés par les compagnies aériennes du groupe Lufthansa !

0 622

Il y a quelques jours, les compagnies aériennes du groupe Lufthansa ont annoncé qu'elles devaient opérer plus de 18 "vols fantômes" afin de ne pas perdre les créneaux de décollage et d'atterrissage réservés dans les grands aéroports. En même temps Le groupe Luthansa a annulé environ 33 000 vols entre janvier et mars 2022.

Dans ce contexte, RYANAIR a trouvé la solution aux « vols fantômes » opérés par les compagnies aériennes du Groupe Lufthansa ! C'est évidemment une solution plus ironique. PDG Michael O'Leary exhorte le groupe Lufthansa à vendre des billets à des tarifs très bas afin qu'ils ne fassent plus voler des avions à vide.

"Si Lufthansa a vraiment besoin d'exploiter ces vols (uniquement pour empêcher que ces créneaux ne soient attribués à des compagnies aériennes concurrentes), alors elle devrait être obligée de vendre ces sièges au public à des tarifs bas", a déclaré le PDG de RYANAIR. Michael O'Leary.

"Les Européens le méritent, étant donné qu'ils ont sauvé les compagnies aériennes de la faillite grâce aux incitations financières de 12 milliards d'euros offertes par les gouvernements des pays dans lesquels elles opèrent. Lufthansa, Brussels Airlines, Swiss et Austrian Airlines ont reçu des milliards d'euros d'aides d'État. Alors, au lieu de faire voler des avions vides, vendez des billets d'avion aux tarifs les plus bas pour récompenser les citoyens de ces pays », a-t-il déclaré. O'Leary.

Evidemment, les enjeux de ces « piqûres » entre RYANAIR et Lufthansa Group tiennent aux créneaux abusivement occupés. RYANAIR appelle la Commission européenne à obliger les compagnies aériennes subventionnées telles que Lufthansa Grouă à libérer des créneaux horaires inutilisés. Ou si Lufthansa ne veut pas abandonner les créneaux horaires, alors vendez des billets aux tarifs les plus bas et il n'y aura aucune crainte de "vols fantômes".

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.