La Russie est à la traîne dans la reconnaissance des certificats COVID-19 délivrés dans l'Union européenne

0 155

L'Union européenne accuse la Russie de retarder délibérément la reconnaissance des certificats numériques COVID-19 délivrés dans l'UE, et les Européens ne peuvent pas se rendre dans ce pays, bien qu'ils soient complètement vaccinés.

Selon l'ambassadeur de l'UE en Russie, Markus Ederer, toutes les informations et demandes des autorités sanitaires russes visant à reconnaître mutuellement les certificats de coronavirus de l'UE ont été envoyées au ministère russe de la Santé.

Cependant, les autorités russes n'ont pas préparé les documents nécessaires à envoyer à la Commission européenne à Bruxelles. Selon Ederer, la Russie retarde intentionnellement le délai d'inspection par l'Agence européenne des médicaments.

"Je le regrette, car la reconnaissance mutuelle des équivalences, y compris par la Russie, faciliterait certainement la vie des personnes voyageant dans les deux sens." Ederer a déclaré au site d'information russe RBC dans une interview publiée la semaine dernière. De plus, Ederer a noté que ce retard ralentit le processus de facilitation des voyages vers la Russie et qu'il s'agit d'un processus technique et non politique.

Ces déclarations interviennent un jour après que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a révélé que la question de l'approbation du vaccin Spoutnik V avait été résolue. En outre, le Fonds russe d'investissement direct (RDIF), qui distribue Spoutnik V dans le monde entier, a déclaré que l'OMS enverrait une délégation en Russie dans le cadre de sa procédure d'approbation.

Les États membres de l'UE ont rejoint la passerelle numérique COVID-19 de l'UE début juin, et depuis lors, le document unitaire a été délivré à tous les citoyens de l'UE qui ont été entièrement vaccinés avec des vaccins approuvés par l'Agence européenne des médicaments (EMA), comme suit :

  • Pfizer / BioNTech (Comité)
  • AstraZeneca UE (Vaxzevria)
  • Johnson & Johnson (Janssen)
  • Moderne (Spikevax)

Le document est également délivré à ceux qui se sont remis de COVID-19, leur donnant la possibilité de voyager à l'étranger au moins 30 jours après leur rétablissement.

La Russie a actuellement les taux de mortalité les plus élevés d'Europe, avec au moins 213.500 19 personnes décédées du COVID-19. Dans le même temps, la Russie se classe au deuxième rang pour le nombre de cas de COVID-7,7, avec XNUMX millions signalés à ce jour.

Il y a deux mois, l'UE a invité Moscou à des pourparlers sur la reconnaissance mutuelle des certificats de vaccination, dans le but de faciliter la circulation des personnes entièrement vaccinées contre le virus.

La Russie autorise les voyages vers les citoyens de 73 pays qui ont été immunisés avec Spoutnik V, y compris des pays tels que l'Albanie, l'Argentine, l'Arménie, Bahreïn, la Biélorussie, le Bangladesh, le Brésil, la Hongrie, l'Inde, l'Iran, le Liban, la Macédoine du Nord, Saint-Marin, la Slovaquie, Chypre, Egypte, Mexique, Grèce, Turquie et Emirats Arabes Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.