La Roumanie renonce aux règles de voyage et d'entrée dans le pays : sans PLF et attestation numérique !

0 5.001

MISE À JOUR 9 mars 2022> Chaos avec la levée des restrictions COVID. Le formulaire numérique PLF est toujours requis en entrant en Roumanie, malgré ce qu'avait annoncé Rafila. Par conséquent, remplissez le PLF avant de vous rendre en Roumanie ou dans les 24 heures suivant votre entrée en Roumanie.



Nouvelles initiales 8 mars 2022: Le Ministre de la Santé détaille les mesures d'assouplissement appliquées demain : Le port du masque à l'intérieur et à l'extérieur sera uniquement recommandé, non obligatoire. À l'entrée en Roumanie, le certificat électronique Covid ne sera plus requis. Ceux qui devraient être à l'isolement ne seront plus contrôlés, a-t-il déclaré biziday.ro.

Les principales déclarations du ministre de la santé : 

  • Une fois le statut d'alerte expiré, les restrictions seront levées. 
  • Lundi dernier, nous avons fait une série de propositions pour la suppression progressive des restrictions.
  • Nous ferons recommandation que l'impact de la levée des mesures n'entraînera pas une augmentation du nombre de cas.
  • Concernant les mesures qui sont abandonnées : le port du masque à l'extérieur et à l'intérieur ne sera plus obligatoire. C'est nécessaire, mais ce ne sera plus obligatoire, mais nous émettrons des recommandations à cet égard.
  • Il n'y aura pas de limites d'accès aux espaces publics, en termes d'horaires d'ouverture, et au niveau de la législation régissant les déplacements, le certificat PLF ne sera plus exigé.
  • En outre, le certificat électronique Covid ne sera plus exigé à l'entrée dans le pays.
  • Nous recommandons aux citoyens : de consulter les conditions de voyage dans les autres états, lorsque vous partez à l'étranger.
  • Nous sommes toujours dans une situation de transmission communautaire, bien que le nombre de cas ait sensiblement diminué. Les chiffres récents incitent à la prudence.
  • Nous continuons à recommander porter un masque de protection dans les espaces ouverts bondés, dans les transports publics, dans les espaces clos, dans les établissements d'enseignement - tant pour le personnel enseignant et non enseignant que pour les étudiants.
  • Éviter les espaces bondés, se laver les mains, utiliser des désinfectants restent également valables.
  • Qu'adviendra-t-il de l'isolement et de la quarantaine? L'isolement d'une personne symptomatique est normal, la même recommandation vaut pour la grippe par exemple. L'isolement ne se double pas du contrôle, qui disparaîtra. Cela ne signifie pas que si l'infection est confirmée, nous devons la propager quarantaine, une décision du CNSU est nécessaire et nous attendons de trouver une solution que cela continue ou non.
  • Lorsqu'une personne a un diagnostic positif, elle s'isole automatiquement et reçoit un congé de maladie. Pour respecter la condition d'isolement, il n'est pas nécessaire que quelqu'un vienne vous contrôler, mais il est quelque chose bon sens.
  • Les centres de test restent-ils ? Les tests restent une composante essentielle du contrôle des infections. On ne peut pas espérer une réduction du nombre de cas en réduisant les tests. Et le pourcentage de positivité a diminué, passant de 35% à 10% cette semaine, nous maintenons donc la capacité de test, y compris dans les centres de prélèvement de Bucarest et dans les quelques autres comtés où ils se trouvent encore. 

Abrogation des lois COVID

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.