Recommandations pour les passagers qui ont des vols au départ de Bucarest : être présent à l'aéroport au moins 3 heures avant l'heure de décollage.

0 2.005

L'augmentation estimée du nombre de passagers sur le flux des départs internationaux, jusqu'à 100 % par rapport à la période précédente, a imposé des mesures pour augmenter la capacité de traitement de l'aéroport Henri Coandă. Ainsi, tous les comptoirs d'enregistrement ainsi que tous les filtres de contrôle de sécurité et les comptoirs de contrôle des passeports sont ouverts et opérationnels sur le flux de départ.



Recommandations pour les passagers qui ont des vols au départ de Bucarest

Dans le même temps, l'administrateur de l'aéroport, CN Aeroporturi București, a demandé aux compagnies aériennes et aux agents de manutention de faire les efforts nécessaires - notamment en fournissant du personnel suffisant - pour le traitement rapide des passagers et assurer un trafic fluide à l'aéroport.

Nous appelons tous les passagers à respecter les mesures de lutte contre la pandémie de CoVid-19 applicables à l'aéroport, notamment celles concernant la distanciation et le port du masque de protection.

Présentez-vous à l'aéroport au moins 3 heures avant l'heure de décollage.

Nous conseillons vivement aux passagers d'arriver à l'aéroport à l'avance - au moins 3 heures avant l'heure de décollage - et de se munir de tous les documents de voyage nécessaires, tels qu'exigés par la compagnie aérienne et selon les règles d'entrée dans le pays de destination (billet avion, carte d'identité/passeport, test/certificats de vaccination, QR code PLF, etc.).

Nous demandons également aux passagers de faire preuve de patience et de compréhension pour les efforts du personnel de l'aéroport. Les autorités de nombreux pays de destination exigent, lors de l'enregistrement, la vérification de documents médicaux en plus des habituels (IC/passeport et billet d'avion), ce qui allonge considérablement la durée de ces formalités.

Et le flux des arrivées continue d'enregistrer des valeurs de trafic élevées, similaires à celles d'avant Noël. Par conséquent, afin de réduire le temps de vérification des documents à l'entrée dans le pays, les mesures annoncées les jours précédents sont maintenues - compléter le personnel de l'aéroport, la DSP mais aussi la Police aux Frontières et la Gendarmerie, en utilisant le flux charter pour maximiser la capacité, le débarquement séquentiel des passagers aux heures de pointe.

La plupart des aéroports en Europe et dans le monde sont confrontés à une situation similaire au cours de cette période, les vacances d'hiver étant celles pendant lesquelles les gens voyagent traditionnellement le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.