Poutine a promulgué une loi qui permet aux avions commerciaux loués de devenir la propriété des compagnies aériennes ! Les sociétés de leasing tirent leur "pensée" de 500 avions commerciaux !

0 709

Une loi autorisant les compagnies aériennes russes à immatriculer des avions loués à l'étranger en Russie est entrée en vigueur lundi. Ainsi, les sociétés de leasing et les créanciers, qui doivent récupérer plus de 500 appareils avant l'entrée en vigueur des sanctions, peuvent se faire une idée d'eux.



Le projet de loi, signé par le président russe Vladimir Poutine, a ébranlé l'industrie aéronautique mondiale. Les sanctions occidentales imposées après l'invasion de l'Ukraine par la Russie permettent aux sociétés de leasing de récupérer pour 28 milliards de dollars d'avions d'ici le 10 mars. Les compagnies aériennes russes ont près de 780 avions loués, dont 515 loués à l'étranger.

La nouvelle loi, qui fait partie des mesures prises par la Russie pour lutter contre les sanctions occidentales, indique qu'elle vise à "assurer le fonctionnement ininterrompu des activités de l'aviation civile". Cette décision intervient après que les Bermudes et l'Irlande, où pratiquement tous les avions étrangers loués opérant en Russie sont enregistrés, ont déclaré qu'ils suspendaient les certificats de navigabilité pour ces avions.

Dans ce contexte, la Russie ne peut plus utiliser ces avions, mais peut les démanteler pour pièces ! Aucun avion ne peut voler sans un certificat de navigabilité délivré par l'autorité de l'aviation civile du pays dans lequel il est immatriculé. Les compagnies aériennes russes ont commencé à réimmatriculer ces avions sur le territoire russe, mais même dans ce contexte, ces avions ne pourront pas voler hors des frontières russes car ils risquent d'être confisqués.

Cependant, les compagnies aériennes contrediront les propriétaires d'avions loués et les règles internationales qui interdisent la double immatriculation des avions, qui peuvent être immatriculés dans un seul pays.

Les sociétés de leasing n'accepteront pas de libérer leurs avions de leurs registres étrangers actuels, choisis en raison d'inquiétudes quant à la fiabilité de la réglementation russe.

"Il est illégal d'immatriculer un aéronef sans preuve de radiation du registre précédent, ainsi que le consentement du propriétaire. Ce serait un manquement aux obligations découlant des contrats de leasing", a déclaré le conseiller en aviation Bertrand Grabowski.

L'Agence fédérale de l'aviation russe a déclaré qu'au 24 février, 776 avions étaient immatriculés à l'étranger, ce qui indique le nombre le jour où la Russie a envahi l'Ukraine. La Russie appelle ses actions en Ukraine une "opération spéciale".

Les sociétés de leasing résilient les baux et exigent la restitution des avions. Mais ils ont eu peu de succès et les experts disent que les différends juridiques entre les compagnies aériennes russes et les sociétés de leasing pourraient prendre des années.

Les États-Unis et les pays européens, d'une part, et la Russie, d'autre part, ont chacun bloqué leur espace aérien aux compagnies aériennes de l'autre par le biais de mesures « du coup pour le coup ».

L'autorité russe de l'aviation a recommandé la semaine dernière que les compagnies aériennes avec des avions loués à l'étranger suspendent leurs vols à l'étranger, ce qui rend difficile pour les propriétaires de reprendre possession.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.