Bénéfice trois fois plus élevé au premier trimestre pour la Société des aéroports nationaux de Bucarest

0 351

La Compagnie nationale des aéroports de Bucarest (CNAB) a enregistré, au cours des trois premiers mois de cette année, une augmentation de près de 7% du chiffre d'affaires par rapport à la même période de l'année dernière. L'augmentation est principalement attribuable aux produits d'exploitation, soutenus par une augmentation du trafic dans les aéroports de la société. La gestion efficace des dépenses a conduit à l’enregistrement, au cours des trois premiers mois, d’une marge brute d’environ 21,5 millions de lei, de 2,7 fois supérieure à celle du premier trimestre de 2013.



Au cours du premier trimestre du 2014, sur l'aéroport international Henri Coandă Bucarest et l'aéroport international Bucarest-Baneasa Aurel Vlaicu, le trafic aérien a dépassé le million de passagers 1,5, atteignant le niveau record de passagers 1.566.992, avec 4,5% de plus que la même période de l'année dernière, créant ainsi les conditions préalables pour atteindre le seuil de 8 millions de passagers tout au long de l'année 2014.

En outre, contrairement à la tendance observée dans la plupart des grands aéroports européens, le nombre de mouvements d’aéronefs (décollages et atterrissages) a augmenté pour la première fois ces dernières années. Ainsi, en mars 2014, le nombre de mouvements d’aéronefs était de 7.643, environ X% de plus que le même mois de l’année dernière.

Ces résultats sont des effets directs des efforts déployés par le CNAB pour attirer de nouvelles compagnies aériennes, augmenter le nombre de liaisons exploitées à partir de Bucarest et augmenter les fréquences d'exploitation sur les liaisons existantes.

En 2013, les deux aéroports de la capitale - l'aéroport international Henri Coanda de Bucarest et l'aéroport international de Bucarest Baneasa-Aurel Vlaicu - ont été traversés par 7.649.503 95.984 XNUMX passagers, le nombre de mouvements d'avions s'élevant à XNUMX XNUMX.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.