Spécifications relatives à l'activité de taxi à l'aéroport Henri Coanda

Spécifications relatives à l'activité de taxi à l'aéroport Henri Coanda

0 1.215

À la lumière de ceux mentionnés par la confédération COTAR dans un communiqué de presse publié aujourd'hui, 29.11.2016, nous apportons les détails suivants:

1. Les voitures UBER n'ont pas accès dans la zone de prise en charge des passagers, réservée exclusivement aux taxis autorisés.
2. Accès des taxis autorisés à l'aéroport Henri Coanda, pour prendre en charge des passagers, est gratuit.
3. La Société nationale des aéroports de Bucarest ne facture aucune taxe pour l'activité de taxi à l'aéroport. Les seuls montants collectés auprès des sociétés de taxi affiliées à COTAR sont ceux liés à la publicité qu’ils diffusent sur les terminaux à écran tactile de l’aéroport, respectivement en euros 4000 par mois.
4. La Société nationale des aéroports de Bucarest n’a pas de relation contractuelle avec UBER. L'espace publicitaire est sous contrat avec une agence média.

Je vois qu'il y a une guerre entre les chauffeurs de taxi et les chauffeurs UBER. J'aimerais apporter la clarification personnelle suivante. Les chauffeurs de taxi doivent être conscients qu'ils sont les seuls responsables du succès d'UBER. D'après mon expérience personnelle, je peux dire que j'ai rencontré de nombreux chauffeurs de taxi sans respect pour les passagers, beaucoup de chauffeurs de taxi de la steppe, beaucoup de voitures de taxi à roulettes. Même à l'aéroport!

Dans ces conditions, le marché s'adapte à la demande et à l'offre. Le marché doit être libre. Les passagers doivent avoir des alternatives et choisir le service de transport en fonction de leurs besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.