Les pilotes d'Air France en grève avec 11 Janvier 2018

Les pilotes d'Air France en grève avec 11 Janvier 2018

Selon le site air-journal.fr, les syndicats des grands pilotes 3 en France - SNPL, SPAF et Alter - souhaitent organiser une grève commune et demandent aux pilotes d’Air France de mettre fin à l’activité de 11 January 2018.

0 164

Une grève a aussi une cause très importante. Dans le cas présent, selon les mêmes publications air-journal.fr, l'affaire serait liée à un incident survenu à l'aéroport international de Paris Orly.

Grève sur 11 Janvier 2018

La direction d'Air France aurait fait pression et aurait débarqué un commandant d'aéronef pour avoir refusé de voler avec un "équipage dégradé".

Selon un communiqué envoyé par le Syndicat national des pilotes de ligne, le 4 de janvier du 2018, tous les syndicats de pilotes appelleront le grec le 11 de janvier, exactement une semaine plus tard.

Ils protestent contre la direction d’Air France, qui a mis en doute la capacité du commandant à maintenir un haut niveau de sécurité à bord de l’appareil. De plus, le commandant en question a été débarqué et remplacé contre sa volonté.

Ce commandant, réputé pour ses qualités professionnelles et respecté de tous, a refusé, pour des raisons de sécurité, de voler d’Orly avec une composition d’équipage dégradée, ne respectant pas pleinement la réglementation en vigueur ni le manuel de la compagnie aérienne.

De plus, selon le SNPL mentionné, lors de la préparation de ce vol, les membres du même équipage ont été menacés des conséquences de la gestion de leur direction pour les persuader d'effectuer le vol, malgré les risques associés au vol.

La National Pilots Union reproche à la direction d'Air France d'avoir violé les dispositions du code des transports aériens et du code de l'aviation civile en ce qui concerne les prérogatives des commandants, le tout au détriment de la sécurité des vols.

Les pilotes d’Air France, ou de toute autre compagnie, ne peuvent accepter d’exercer leur profession sous la pression d’une direction qui pose la question de la rentabilité loin de la sécurité des passagers, des membres d’équipage et des aéronefs.

Cependant, les trois syndicats permettent à l'entreprise de fournir une réponse satisfaisante concernant le non-respect des prérogatives du commandant.

La réponse d'Air France

Dans une déclaration envoyée à ReutersAir France assure assurer en permanence la composition de l'équipage conformément au manuel d'exploitation approuvé par la Direction générale de l'aviation civile (DGAC).

"Dans le cas de l'AF7480 de 2 en janvier, le commandant de bord n'a pas voulu voler dans ces conditions, alors que l'équipage était parfaitement conforme et réglementé comme le manuel", explique Air France. "Afin d'éviter l'annulation du vol à chaud, il a été remplacé par un autre capitaine."

La direction d'Air France a déclaré que les syndicats de pilotes avaient la possibilité de répondre aux questions et de clarifier la situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.