OFFICIEL : les États-Unis ouvrent leurs frontières aux touristes vaccinés dans l'UE et au Royaume-Uni

0 297

L'administration américaine a pris les premières mesures pour lever l'interdiction de voyager pour ceux qui souhaitent se rendre aux États-Unis, en provenance du Royaume-Uni, d'Irlande, des 26 pays Schengen, de Chine, de l'UE, d'Inde, d'Afrique du Sud, d'Iran et du Brésil.

Les voyages en Amérique ont été interdits il y a plus d'un an en raison de la pandémie. La décision ne couvre pas les voyages terrestres au Canada et au Mexique.

La décision a été annoncée par la Maison Blanche le 20 septembre, notant que les personnes arrivant par avion des pays énumérés ci-dessus seront autorisées à entrer aux États-Unis à partir de novembre, mais uniquement si elles sont vaccinées. Les mêmes passagers seront également exemptés de l'obligation de quarantaine. Les enfants qui ne sont pas encore éligibles pour recevoir le vaccin seront exemptés de l'obligation de se faire vacciner.

Les États-Unis ont maintenu leurs frontières fermées aux voyageurs en provenance des pays Schengen, d'Irlande, du Royaume-Uni, du Brésil, de Chine, d'Inde, d'Iran et d'Afrique du Sud au cours des 14 derniers jours, pendant près d'un an et demi.

Bien que le coordinateur n'ait pas précisé la date exacte à laquelle l'interdiction sera levée, il a noté que cela se produira début novembre. La nouvelle a été accueillie par de nombreuses personnes avec enthousiasme.

L'interdiction a été largement critiquée ces derniers mois, notamment par la vice-présidente de la Commission européenne Margaritis Schinas, qui a annulé son voyage aux États-Unis le mois dernier pour protester contre l'interdiction d'entrée des Européens, la qualifiant d'"injuste".

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.