Le nombre de passagers transportés en 2020 a globalement diminué de 60% par rapport à 2019, atteignant le niveau de 2003

0 752

L'OACI - l'Organisation de l'aviation civile internationale est une agence des Nations Unies - a présenté des chiffres pour 2020 et l'impact économique de la pandémie COVID-19 sur l'aviation civile.

OACI confirme qu'en 2020, le nombre de passagers transportés a diminué de 60% par rapport à 2019, atteignant l'équivalent de 2003. En 2020, 1.8 milliard de passagers ont été transportés, en forte baisse par rapport à 2019 où 4.5 milliards de passagers étaient enregistrés. La capacité de transport a également diminué de 50% par rapport à l'année précédente.

Le nombre de passagers transportés en 2020 dans le monde a diminué de 60%

Selon le rapport de l'OACI, le trafic passagers intérieur a chuté de 50% en moyenne, tandis que le trafic international de passagers a baissé d'environ 75%.

Les compagnies aériennes ont signalé des pertes totales de plus de 370 milliards de dollars à la suite de la pandémie COVID-19. Les aéroports ont déclaré des pertes de 115 milliards de dollars et les fournisseurs de services de navigation aérienne (ANSP) ont déclaré des pertes de 13 milliards de dollars.

Évolution du trafic aérien de passagers

Le rapport montre les pertes par région. La perte de 370 milliards de dollars de revenus bruts provenant des opérations passagers se répartit comme suit: 120 milliards de pertes par les compagnies aériennes Asie / Pacifique, 100 milliards de pertes par les compagnies aériennes européennes et 88 milliards de pertes par les compagnies aériennes nord-américaines .

Les compagnies aériennes d'Amérique latine - les Caraïbes, le Moyen-Orient et l'Afrique, respectivement, ont déclaré des pertes de 26 milliards, 22 milliards et 14 milliards.

Le rapport de l'OACI indique que la demande de voyages aériens sera faible au premier semestre 2021, la plupart des pays appliquant encore des mesures restrictives.

Il est prévu que le trafic aérien de passagers ne s'améliorera qu'au deuxième trimestre de 2021, même si cela continuera à être soumis à l'efficacité de la gestion de la pandémie et au lancement de la vaccination.

Dans le scénario le plus optimiste, d'ici juin 2021, le nombre de passagers augmentera et atteindra 71% d'ici 2019 (53% pour les vols internationaux et 84% pour les vols intérieurs). Un scénario plus pessimiste ne prédit qu'une reprise de 49% (26% pour l'international et 66% pour le domestique).

Comme on peut le voir, l'aviation civile est l'une des industries les plus touchées lors de la pandémie COVID-19. Pas étonnant que ce poisson 200 aéroports en Europe sont au bord de la failliteet Des dizaines de compagnies aériennes ont déjà déposé leur bilan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.