Vous achetez chez eMAG, Journées de la mode, elefant.ro, Libris.ro via nos liens d'affiliation et aider à financer le site airlinestravel.ro. Cela ne vous coûte rien de plus, mais cela nous aide à développer ce projet. Merci!

Vols annulés ou retardés ? >>Demander une indemnisation MAINTENANT<< pour un vol retardé ou annulé et vous pouvez recevoir jusqu'à 600 € d'indemnisation !

La nouvelle compagnie aérienne italienne - ITA (nouvelle Alitalia) - sera opérationnelle à partir du 15 octobre

0 666

L'Italie et la Commission européenne (CE) ont conclu "positivement" les négociations qu'elles mènent depuis plusieurs mois pour la naissance de la nouvelle Alitalia, baptisée Ita (Transport aérien d'Italie). Cela a été annoncé jeudi par le ministère de l'Économie et des Finances, qui a indiqué que la nouvelle société sera "pleinement opérationnelle" à partir du 15 octobre, quand les premiers décollages sont attendus.

Gouvernement italien, dirigé par Mario Draghi, était en pourparlers avec Bruxelles pendant plusieurs mois pour créer la nouvelle compagnie aérienne Ita au détriment d'Alitalia qui fait face à une situation financière précaire et a été plusieurs fois au bord de la faillite ces dernières années.

"Avec Ita est née une nouvelle et importante compagnie aérienne italienne, avec des perspectives de développement importantes et qui pourra rivaliser sur le marché national et international", a expliqué le ministre des Infrastructures, Enrico Giovannini.

Les négociations se sont terminées "positivement", selon les déclarations de Giovannini, et ont abouti à "trouver un solutions contribuer efficacement à la promotion du secteur aéronautique national ».

La nouvelle compagnie aérienne misera sur innovation et digitalisation, conformément aux principes énoncés dans Plan de redressement post-pandémie approuvé par Rome. À cet égard, le ministère des Infrastructures suivra l'évolution du marché afin de comprendre les « nouvelles exigences » pour les déplacements humains.

Alitalia est sous la protection de la loi sur les faillites depuis 2017, sans trouver d'investisseur. L'Italie a dû pomper des centaines de millions d'euros pour maintenir l'entreprise sur le marché, argent qui n'a jamais été restitué et sur lequel la Commission européenne enquête s'il s'agissait d'une aide d'État, bien qu'elle n'ait encore rien décidé.

En outre, Alitalia a reçu depuis environ l'année dernière 300 millions d'euros d'aides aux entreprises touchées par la pandémie de coronavirus, avec l'approbation de Bruxelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.