La nouvelle Alitalia prend forme en temps de crise

0 1.314

Au milieu d'une pandémie de coronavirus, le gouvernement italien a décidé de renationaliser la compagnie aérienne Alitalia. Considérant qu'Alitalia faisait face à une crise de liquidité aiguë du fait de la crise provoquée par COVID-19, un décret présidentiel a été émis pour injecter 500 millions d'euros sous forme de fonds d'urgence.

Les partis politiques italiens soutiennent cette opération coûteuse sous prétexte de maintenir une compagnie aérienne nationale, opérant dans l'intérêt du pays en cas d'urgence, comme la pandémie actuelle de COVID-19.

La nouvelle Alitalia prend forme

Les premiers détails sur la nouvelle Alitalia ont commencé à apparaître. Les premières rumeurs provenant de sources gouvernementales suggèrent qu'Alitalia sera un transporteur beaucoup plus petit, avec un maximum de 25 à 30 appareils, et l'accent sera mis sur les vols courts et moyens. Le nombre de services de messagerie longue sera limité. Mais le gouvernement de Rome a catégoriquement rejeté ces rumeurs.

Et pourtant, certaines informations publiées dans la presse italienne montrent que le nouvel Alitalia disposera d'une petite flotte, avec un maximum de 70 appareils. Je dois mentionner qu'il y a actuellement 113 avions dans la flotte de transporteurs italiens. Dont 72 sont loués et payés mensuellement plus de 19 millions d'euros. D'ici la fin de 2020, la flotte d'Alitalia atteindra 103 appareils et le processus d'épuisement de la flotte se poursuivra.

Actuellement, Alitalia exploite un programme national et international limité à partir des centres de Rome Fiumicino et Milan Malpensa. Il prévoit d'augmenter le nombre de vols hebdomadaires à 608 à partir du 6 avril. Il y a actuellement 269 vols hebdomadaires opérés.

De toute évidence, le nombre d'employés sera réduit. Actuellement, 6860 employés (plus de 50% de tous les employés) sont passés au chômage technique. Je reçois 80% de mon salaire grâce à des subventions gouvernementales supplémentaires.

Début avril, le gouvernement italien s'unira pour discuter du sort des salariés de la nouvelle Alitalia. Leur nombre sera considérablement réduit par rapport aux quelque 11000 XNUMX existants.

Pour Alitalia, le nouveau COVID-19 apporte "seulement de la joie"!

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.

AnglaisFrançaisAllemandItalienPortugaisRoumainRusseEspagnolturc