La Norvège renonce à l'exigence de quarantaine pour tous les voyageurs

0 393

Les autorités norvégiennes ont annoncé que le pays mettrait fin à l'exigence de quarantaine obligatoire qui s'applique actuellement aux voyageurs non vaccinés, ainsi qu'aux contacts directs des personnes infectées.

"Suite à une recommandation de l'Institut national de la santé publique, le gouvernement supprime l'exigence de quarantaine d'entrée car elle n'est plus considérée comme nécessaire pour le contrôle des infections." a déclaré le ministère norvégien de la Santé, cité par SchengenVisaInfo.com.

Selon un communiqué de presse publié par le ministère norvégien de la Santé, la décision de mettre fin à l'obligation de quarantaine a été prise car le pays considère que cette mesure n'est plus nécessaire pour contrôler la propagation du virus.

L'Institut national norvégien de la santé publique a souligné que tous les voyageurs qui n'ont pas de certificat de vaccination ne représentent que 7% du nombre total de personnes entrées dans le pays. Pendant ce temps, 4% d'entre eux ont été testés positifs.

Par conséquent, comme la règle de quarantaine n'a actuellement que peu ou pas d'importance pour arrêter la propagation du virus, à partir d'aujourd'hui, 26 janvier, tous les voyageurs non vaccinés et non récupérés seront autorisés à entrer en Norvège sans avoir à se conformer à l'exigence de quarantaine. .

Cependant, il a été souligné que les passagers qui n'avaient pas été vaccinés ou guéris du virus devaient toujours passer un test avant d'entrer.

En revanche, les voyageurs qui ont reçu toutes les doses de vaccin nécessaires, ainsi que ceux qui ont été guéris de la maladie COVID-19, ne sont pas tenus de suivre des règles d'entrée supplémentaires.

"A partir du 26 janvier, la quarantaine d'infection pour les membres du ménage et les contacts pourra être remplacée par des tests quotidiens", Kjerkol a ajouté.

Bien que l'exigence de quarantaine soit bientôt officiellement supprimée, les autorités ont souligné qu'elles pouvaient réintroduire des règles d'auto-isolement si la situation du COVID-19 s'aggravait ou si une nouvelle variante commençait à circuler.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.