Avion retardé? Vol annulé? >>Demander une indemnisation maintenant<< pour le vol
retardé ou annulé ! Vous pouvez obtenir jusqu'à 600 € !

Les nouvelles conditions d'entrée en Israël. Voici comment voyager en Terre Sainte !

0 328

Plus d'un an et demi après la fermeture des frontières et plusieurs périodes de restrictions sévères, l'un des pays les plus vaccinés au monde, Israël, annonce de nouvelles conditions d'accès au pays par les touristes étrangers. Environ 1% de la population israélienne a déjà reçu le calendrier de vaccination complet, et les autorités ont décidé fin août d'administrer la troisième dose du vaccin.

Les autorités de Jérusalem ont émis une ordonnance stipulant la reprise du tourisme international, ainsi que les nouvelles règles selon lesquelles les touristes de la plupart des pays du monde pourront visiter Israël. Actuellement, l'accès n'est autorisé qu'aux groupes organisés par l'intermédiaire d'une agence de voyages, sans indication de date précise pour l'accueil des touristes individuels.

Conditions de voyage en Israël, à compter du 19 septembre 2021 : certificat de vaccination, test PCR COVID, test sérologique et PCR effectués à l'entrée dans le pays, plus PLF complété avant de quitter la Roumanie

Le ministère israélien du Tourisme a officiellement annoncé qu'à partir du 19 septembre 2021, les groupes de touristes de 5 à 30 personnes pourront à nouveau voyager librement en Israël. Les touristes appartenant à ces groupes doivent simultanément remplir les conditions suivantes :

  1. sont vaccinés avec le schéma complet ;
  2. pas plus de 6 mois se sont écoulés depuis la vaccination ;
  3. présente à l'entrée dans le pays un test PCR négatif effectué au plus 72 heures avant d'entrer en Israël ;
  4. acceptez d'effectuer un autre test PCR et un test sérologique à votre arrivée à l'aéroport Ben Gourion de Tel Guriv à vos frais.

En attendant le résultat, les touristes peuvent continuer leur voyage en Israël, selon le programme prévu.

Actuellement, seuls les groupes ayant la structure susmentionnée ont accès à Israël et le voyagiste a l'obligation d'envoyer la liste complète des touristes au moins 2 semaines avant le voyage.

Le test effectué à l'entrée d'Israël par voie aérienne coûte 80 NIS (environ 105 RON) avec paiement anticipé ou 100 NIS (environ 132 RON) paiement sur place, à l'aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv.

Si plus de 6 mois se sont écoulés depuis la vaccination, les touristes roumains ne pourront pas entrer en Israël à moins d'avoir une troisième dose de vaccin, ce qui renforcera leur réponse immunitaire à un éventuel contact avec le virus.

De plus, les touristes doivent remplir un simple formulaire de localisation, au plus tard 24 heures avant leur départ pour Israël, un formulaire contenant des informations telles que la date et le type de vaccin qui leur a été administré, les personnes avec lesquelles ils voyagent ou les pays visités au cours des 14 derniers jours. .

Seuls les touristes des pays des listes jaune et orange peuvent actuellement entrer en Israël. La Roumanie est sur la liste orange.

Ces conditions sont valables pour tous les touristes qui voyageront en provenance de pays considérés comme orange ou jaune par l'État d'Israël. La Roumanie figure actuellement sur la liste orange, avec presque tous les autres pays du monde, tandis que sur la liste jaune figurent 12 États, considérés comme présentant un risque minimal. Actuellement, seuls le Brésil, la Turquie, la Bulgarie et le Mexique figurent sur la liste rouge, ce qui signifie que les touristes en provenance de ces pays ne sont pas autorisés à entrer en Israël.

"Je réfléchis et initie cet ensemble de règles depuis mai, lorsqu'un programme pilote a été lancé qui s'est avéré être un succès. Grâce à ce programme, environ 2000 touristes des États-Unis et de certains pays européens ont pu visiter Israël pendant la saison estivale, et aucun cas d'infection n'a été identifié parmi ces personnes. Nous sommes impatients de recevoir plus de touristes, étant donné que le tourisme est l'un des moteurs de notre pays et nous espérons que toutes ces mesures, même si elles peuvent sembler restrictives, nous aideront à voyager en toute sécurité, avec un minimum de risques. Nous restons prudents, car nous souhaitons recevoir au plus vite les touristes individuels et pas seulement les groupes.A déclaré Ksenia Kobyakov, directrice du développement de nouveaux marchés au ministère israélien du Tourisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.