Mesures pour contrôler la propagation de la souche de virus COVID-19 Omicron et pour protéger la santé humaine

0 2.667

Suite à la confirmation de la présence de la souche Omicron en Roumanie, le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a convoqué, aujourd'hui, à 11.00hXNUMX, au siège du gouvernement, une réunion avec les principaux responsables de la gestion de la pandémie : le ministre de la Santé, Alexandru Rafila , le ministre de l'Intérieur, Lucian Bode, le ministre de la Défense nationale, Vasile Dîncu, le chef du Département des situations d'urgence, Raed Arafat, et le directeur du Centre national de surveillance et de contrôle des maladies transmissibles, au sein de l'Institut national de la santé publique, Adriana Pistol.

Le premier point à l'ordre du jour était l'état des citoyens roumains diagnostiqués avec Omicron, qui ont été vaccinés et ont eu une bonne évolution de leur santé.

Alors que les experts anticipent une éventuelle augmentation de l'incidence dans les semaines à venir, la vaccination des personnes reste la forme de protection la plus efficace et la plus importante, en particulier pour les personnes appartenant à des catégories vulnérables.

A cet égard, le Gouvernement lance un appel aux autorités locales, à travers les services d'assistance communautaire, pour se coordonner avec les structures médicales du territoire et pour réévaluer la situation des personnes non vaccinées. La priorité sera donnée aux personnes issues des catégories vulnérables, qui bénéficieront de centres de vaccination mobiles, mis à disposition par le ministère de la Défense nationale et le ministère de l'Intérieur.

Il a été discuté que, afin de limiter la propagation d'Omicron, les Roumains et autres citoyens de l'UE en provenance de pays tiers présenteront un test RT PCR, obtenu pas plus de 48 heures avant le voyage. Ceux qui ne sont pas vaccinés seront mis en quarantaine pendant dix jours.

Ceux venant d'autres pays de l'UE continueront de présenter le certificat vert attestant de la vaccination, du passage de la maladie au cours des 180 derniers jours ou du résultat négatif d'un test RT PCR, obtenu au plus tard 72 heures avant le voyage.

Les personnes qui n'ont pas été vaccinées et n'ont pas été malades au cours des six derniers mois, en provenance d'autres États membres de l'UE dans la zone rouge, seront mises en quarantaine pendant dix jours. Les personnes n'ayant pas été vaccinées et n'ayant pas eu la maladie au cours des six derniers mois et n'ayant pas subi de test RT PCR effectué 72 heures avant le voyage seront mises en quarantaine pendant 14 jours.

La liste des États africains, dont les citoyens ne peuvent temporairement entrer en Roumanie, sera mise à jour. Ces propositions doivent être approuvées par décision de la CNSU.

Compte tenu du grand nombre de Roumains attendus au pays pendant les vacances d'hiver, pour protéger la population et faciliter la libre circulation, dans le contexte de l'émergence et de l'expansion de la nouvelle souche Omicron, l'utilisation a été analysée, à partir du 20 décembre. La Roumanie a le formulaire de localisation des passagers.

Au niveau gouvernemental, une stratégie de communication pour l'utilisation de tous les vecteurs d'information et une nouvelle façon de connecter le pays et les Roumains de la diaspora seront développées à cet égard.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.