Le masque n'est plus obligatoire en Israël, dans les espaces ouverts. Le masque reste obligatoire à l'intérieur.

0 213

Un an après l'imposition de l'usage obligatoire des masques, les Israéliens ont commencé à enlever leurs masques à l'extérieur. Avec plus de la moitié de la population entièrement vaccinée, les autorités israéliennes ont levé l'obligation de porter un masque dans les espaces ouverts à partir de ce dimanche 18 avril. Le masque doit être porté à l'intérieur.

Israël donne l’impression qu’il revient à la vie normale d’avant la pandémie, du moins si on regarde au-delà des frontières. La suppression des masques dans les espaces ouverts coïncide avec la levée des dernières restrictions du système éducatif: le retour de tous les élèves du primaire en classe.

Le masque reste obligatoire à l'intérieur

Le défi auquel sont actuellement confrontées les autorités israéliennes est de veiller à ce que les citoyens continuent de respecter les règles de distance physique et de protection à l’intérieur. "Nous avons tous besoin de porter un masque dans notre poche pour l'utiliser en cas de besoinA averti le coordinateur national de la pandémie, le Dr Nachman Ash.

Le certificat de vaccination est le principal outil dont disposent les responsables de la santé publique. Sur cette base, les personnes immunisées peuvent avoir accès aux hôtels et à l'intérieur des bars, restaurants et discothèques. Dans le même temps, sur la base du certificat de vaccination, les personnes vaccinées peuvent voyager sans avoir à rester isolées en Grèce ou à Chypre, les premiers États à signer des accords touristiques bilatéraux, à condition que les touristes présentent un test PCR négatif à destination.

Israël a obtenu l'immunité collective

Actuellement, selon les chiffres rapportés par les autorités, 54% de la population d'Israël (environ 9.3 millions de personnes) ont reçu les deux doses du vaccin Pfizer - BioNtech, le seul administré dans ce pays. Dans le même temps, 10% de la population est naturellement immunisée en guérissant d'une infection au COVID-19. En conclusion, à l'exception de tous les enfants de moins de 16 ans qui ne peuvent pas être vaccinés, Israël a réussi à vacciner 85% des citoyens et résidents qui peuvent recevoir le vaccin.

Les experts commencent à se demander si la soi-disant immunité collective a déjà été réalisée dans l'État juif, mais ils s'interrogent également sur la validité de l'efficacité du vaccin. Pfizer garantit une efficacité de 91% au cours des six premiers mois. La baisse continue du taux d'infection, malgré la levée des restrictions, dans tous les groupes d'âge, y compris les mineurs non vaccinés, et la réouverture de l'économie suggèrent qu'Israël s'ajuste à la nouvelle normalité, très similaire à celle d'avant la pandémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.