Malte assouplit les restrictions liées au COVID-19. Le carnet de vaccination ne sera plus exigé pour l'accès aux parties communes !

0 788

Le ministre maltais de la Santé, Chris Fearne, a révélé mardi que le pays assouplirait certaines des restrictions liées au COVID-19. Le ministre a annoncé que les certificats de vaccination ne seront plus exigés pour l'accès aux snacks, restaurants et clubs, à partir du 7 février.



Par ailleurs, à partir du 14 février, soit une semaine seulement après la levée du permis de vaccination pour l'entrée dans le lieu susvisé, les mêmes règles s'appliqueront à ceux qui souhaitent entrer dans les cinémas, théâtres, piscines couvertes, spas et salles de sport.

Le ministre a expliqué que le pays a décidé d'assouplir les restrictions nationales liées au coronavirus, car le nombre d'infections actives ainsi que les hospitalisations ont considérablement diminué. En outre, il a noté que le nombre de citoyens ayant déjà reçu une dose de rappel a également augmenté, suggérant que des règles strictes n'ont plus besoin d'être appliquées.

Selon les données fournies par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, 67,7 % de l'ensemble de la population adulte de Malte a déjà reçu une dose supplémentaire. En revanche, 94,3 % de la population adulte n'ont reçu qu'une seule dose de vaccin, tandis que 93,1 % ont terminé leur primovaccination avec deux doses de vaccin.

En plus de ce qui précède, le ministre a également révélé que Malte avait l'intention de raccourcir les exigences de quarantaine de dix à sept jours pour les contacts étroits des personnes infectées. Fearne a déclaré qu'il était trop tôt pour parler de la règle, affirmant qu'elle pourrait être raccourcie dans la seconde moitié de février.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.