Les Pays-Bas lèvent les restrictions sur les voyages vaccinés en provenance des États-Unis et du Royaume-Uni

0 61

Les autorités néerlandaises ont annoncé qu'elles supprimeraient certaines des restrictions imposées aux pays à très haut risque épidémiologique, dont les États-Unis et le Royaume-Uni, à partir du 22 septembre.

Selon un communiqué de presse publié par le ministère de la Santé, du Bien-être et des Sports, les Américains et les Britanniques, ainsi que les voyageurs arrivant d'autres régions à très haut risque épidémiologique, peuvent se rendre aux Pays-Bas sans être mis en quarantaine à leur arrivée, s'ils sont vaccinés.

"Près de 13 millions de personnes aux Pays-Bas ont reçu au moins une dose de vaccin COVID-19 et plus de 11 millions sont entièrement vaccinées. Les admissions dans les hôpitaux et les soins intensifs sont stables. La plupart des personnes hospitalisées ou testées positives au coronavirus ne sont pas encore vaccinées. », était l'une des déclarations du ministère de la Santé.

Ainsi, à partir du 22 septembre, les voyageurs non vaccinés continueront d'être interdits d'entrée aux Pays-Bas, et les voyageurs vaccinés devront présenter un résultat de test négatif pour entrer. De plus, les passagers de plus de 13 ans arrivant par avion devront remplir une déclaration de santé.

La troisième dose et les vaccins de rappel seront administrés aux personnes souffrant de troubles du système immunitaire, suite à une recommandation du Conseil néerlandais de la santé.

À l'exception de la suppression des restrictions imposées aux voyageurs vaccinés arrivant de zones à haut risque, les autorités néerlandaises ont mis fin à l'exigence de distance sociale de 1.5 mètre. Ils ont également déclaré que les bars, restaurants et hôtels peuvent rouvrir à pleine capacité.

"Les masques faciaux sont toujours obligatoires dans les aéroports, à l'intérieur des avions, des trains, des bus, des tramways et des métros, dans les taxis et autres transports de passagers. Les masques faciaux ne devraient plus être portés dans les gares et dans les stations de bus, de tramway et de métro. », est indiqué dans le communiqué de presse.

La levée des restrictions intervient moins de deux semaines après que les autorités néerlandaises ont annoncé que des restrictions plus strictes seraient imposées aux voyageurs américains, suite à la recommandation de l'UE. Le 30 août, Les États-Unis ont été retirés par le Conseil de l'UE de la liste des pays tiers sûrs épidémiologiquement, avec le Kosovo, Israël, le Liban, la Macédoine du Nord et le Monténégro, car les taux d'infection au coronavirus sont en augmentation.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.