La République tchèque impose des restrictions à ceux qui arrivent de zones à haut risque épidémiologique.

0 148

Le gouvernement de la République tchèque a placé l'Estonie, la Hongrie, la Pologne, la Slovénie et Saint-Marin sur la liste rouge en raison de l'augmentation des infections au COVID-19. Dans le même temps, les Açores et la Norvège ont été placés sur la liste orange, a-t-il déclaré. SchengenVisaInfo.com.

La décision du ministère tchèque de la Santé est intervenue après avoir examiné les chiffres mis à jour par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), qui montre le niveau des cas dans d'autres pays européens, et qui a été mis à jour le 3 mai.

Dans un communiqué de presse publié par le ministère de la Santé, il a été expliqué que toutes les personnes revenant d'un pays sur la liste rouge, qui comprend actuellement les pays de l'Union européenne et les pays tiers qui ne sont répertoriés dans aucune autre catégorie, doivent effectuer un test pour le virus COVID-19 avant d'entrer sur le territoire de la République tchèque.

Sur la base des données fournies par l'ECDC, les pays ont été classés en quatre groupes différents, en fonction du niveau de risque de coronavirus.

À l'exception de l'Estonie, de la Hongrie, de la Pologne, de la Slovaquie et de Saint-Marin, récemment ajoutés à la liste rouge, la catégorie comprend déjà la Belgique, le Danemark, la Bulgarie, l'Italie, Monaco, le Liechtenstein, le Luxembourg, la Lettonie, la Lituanie, la Grèce, l'Autriche , Roumanie, Allemagne, Slovaquie, Suisse, Espagne et îles Canaries.

Toutes les personnes qui retournent en République tchèque après avoir séjourné dans l'un des pays susmentionnés sont tenues de remplir un formulaire à leur arrivée sur le territoire tchèque, ainsi que d'effectuer un test PCR avant d'entrer dans le pays et un deuxième test, au plus tard le cinq jours après son entrée en République tchèque. Les passagers devront rester isolés jusqu'à ce qu'ils reçoivent un résultat négatif du deuxième test effectué.

Selon le ministère, des modifications ont également été apportées à la liste orange, qui comprend les pays présentant un risque plus faible que ceux classés dans la catégorie rouge foncé ou rouge. À l'exception de la Finlande, de l'Irlande, de Malte, du Portugal et des îles Baléares, la liste comprendra désormais les Açores et la Norvège.

Les passagers arrivant de pays figurant sur la liste verte sont exemptés de toutes restrictions.

Actuellement, les pays qui ont signalé moins de cas de COVID-19 et qui figurent sur la liste verte sont exemptés de toutes restrictions. La catégorie comprend le Vatican, l'Australie, la Corée du Sud, la Nouvelle-Zélande, Singapour et la Thaïlande.

D'autre part, le ministère a interdit les voyages dans les pays où les mutations COVID-19 se sont répandues, notamment le Botswana, le Brésil, l'Inde, l'Afrique du Sud, le Kenya, la Colombie, le Lesotho, le Malawi, le Mozambique, le Pérou, le Swaziland, la Tanzanie, la Zambie et Zimbabwe. Compte tenu de la propagation rapide des souches de coronavirus en Europe, l'ECDC recommande à chacun de reporter ses projets de voyage à moins que cela ne soit indispensable.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.