L'Italie envisage d'imposer des règles internes plus strictes

0 1.662

Le gouvernement italien envisage d'imposer de nouvelles mesures COVID-19, avec des inquiétudes concernant une nouvelle vague de cas positifs liés à Omicron, la nouvelle variante COVID-19. Selon Bloomberg, cité par SchengenVisaInfo.com, les autorités italiennes se réuniront le 23 décembre pour discuter d'éventuelles nouvelles restrictions. Le nouveau paquet de restrictions comprendra : l'obligation de se couvrir le visage, de réduire la validité des certificats COVID-19 et d'imposer une exigence de test à toutes les personnes souhaitant assister à de grands événements, quel que soit leur statut vaccinal.



"Nous sommes inquiets. Aucune décision n'a encore été prise et nous examinerons le nombre de cas, mais des collègues au Royaume-Uni nous disent qu'Omicron est un défi. Nous avons un avantage, une incidence plus faible d'Omicron par rapport à d'autres pays, mais il ne faudra pas longtemps avant qu'elle devienne la souche dominante ", Le ministre italien de la Santé, Roberto Speranza, a déclaré à Rai3.

En outre, Franco Locatelli, chef du groupe consultatif scientifique officiel, a expliqué que la nouvelle option devrait devenir dominante en Europe dans les semaines à venir, car les pays ont récemment enregistré une augmentation des cas positifs.

« Le Conseil des ministres, sur proposition du président Mario Draghi et du ministre de la Santé Roberto Speranza, a approuvé un décret-loi prévoyant la prolongation de l'état d'urgence nationale et des mesures pour limiter l'épidémie de COVID-19 jusqu'au 31 mars 2022. », a annoncé le Conseil dans un communiqué de presse.

De plus, la semaine dernière, L'Italie a établi de nouvelles règles de voyage à la campagne. Les personnes non vaccinées seront mises en quarantaine à leur arrivée. Tous les individus doivent être testés négatifs pour un test COVID-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.