L'Italie a prolongé la période d'application de la quarantaine obligatoire pour les Roumains jusqu'au 15 octobre.

L'Italie a prolongé la période d'application de la quarantaine obligatoire pour les Roumains jusqu'au 15 octobre.

0 5.324
Avion retardé? Vol annulé? >>Demander une indemnisation maintenant<<pour un vol retardé ou annulé. Vous pouvez avoir droit à jusqu'à 600 €.

Aujourd'hui, le gouvernement italien a approuvé le nouveau décret législatif sur la pandémie de COVID-19. Cela n'apporte pas de bonnes nouvelles aux Roumains. La période d'application de la quarantaine obligatoire pour les Roumains a été prolongée jusqu'au 15 octobre, selon www.fanpage.it şi www.corriere.it via www.imperatortravel.ro.

Isolement de 14 jours en Italie

  • Avec effet au 24 juillet 2020, les personnes qui ont été ou ont transité sur le territoire de la Roumanie et de la Bulgarie au cours des 14 derniers jours avant leur arrivée en Italie sont soumises à l'obligation d'auto-isolement et de surveillance médicale pendant une période de 14 jours. Les autorités italiennes ont décidé de prolonger l'application de ces mesures jusqu'au 15 octobre.
  • À partir du 9 juillet, toute personne entrant en Italie de l'étranger est tenue de présenter au transporteur ou aux forces de police en cas de contrôle, un déclaration sous sa propre responsabilité.
  • Dans le cas des personnes arrivant de Roumanie, elles devront préciser en détail dans la déclaration sous leur propre responsabilité le lieu où elles passeront la période de surveillance sanitaire et d'isolement à domicile, le moyen de transport privé par lequel elles se rendront à cette adresse et un numéro de téléphone. auquel ils peuvent être contactés pendant cette période (y compris un numéro de téléphone mobile). Les transporteurs doivent également mesurer la température des passagers et empêcher le voyage de ceux qui ont de la fièvre.

Le masque devient obligatoire en plein air

Par conséquent, le nouveau décret confirme les mesures anti-COVID existantes, mais apporte également d'autres règles. Quant aux masques, ils doivent également être portés à l'extérieur, pas seulement dans les lieux publics à l'intérieur et dans les moyens de transport.

Cela s'applique à l'ensemble du territoire national de l'Italie. Dans le décret, le gouvernement instaure «l'obligation de toujours avoir une protection respiratoire avec soi, avec la possibilité de les utiliser dans des lieux intérieurs accessibles au public, y compris les moyens de transport et dans tous les lieux extérieurs lorsque l'on est entouré d'autres personnes. Les enfants de moins de six ans, les personnes atteintes de pathologies non compatibles avec l'utilisation du masque et celles qui pratiquent des activités sportives sont exclues de la règle.

Dans le même temps, les contrôles seront intensifiés et les amendes seront renforcées. Les personnes arrêtées sans masque risquent des amendes comprises entre 400 et 1000 euros. Des sanctions qui deviennent encore plus sévères pour ceux qui violent la quarantaine: elles vont de 500 à 5000 euros avec une arrestation de 3 à 18 mois. Même les unités publiques qui ne respectent pas les règles anti-COVID risquent des sanctions sévères: une amende de 400 à 1000 euros, plus la fermeture des locaux de 5 à 30 jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.