Israël ferme ses frontières à tous les étrangers en réponse à la nouvelle variante du coronavirus

0 312

Israël a annoncé qu'il interdirait à tous les étrangers d'entrer. Donc, Israël est le premier pays à fermer complètement ses frontières en réponse à une nouvelle variante de coronavirus potentiellement plus contagieuse. Il a également annoncé qu'il utiliserait la technologie de suivi téléphonique antiterroriste pour limiter la propagation de la variante Omicron.



Le Premier ministre Naftali Bennett a déclaré que l'interdiction durerait 14 jours. Les responsables espèrent qu'au cours de cette période, il y aura plus d'informations sur l'efficacité des vaccins COVID-19 contre Omicron, la variante détectée pour la première fois en Afrique du Sud.

La frontière sera bloquée pendant 14 jours

Les Israéliens entrant dans le pays, y compris ceux qui sont vaccinés, seront mis en quarantaine, a déclaré Bennett. L'interdiction prendra effet à minuit, entre dimanche et lundi. Vendredi, une interdiction de voyager a été imposée aux étrangers en provenance de la plupart des pays africains.

La technologie de suivi téléphonique de l'Agence de lutte contre le terrorisme Shin Bet sera utilisée pour localiser les porteurs de la nouvelle variante, afin de limiter sa transmission à d'autres, a déclaré Bennett.

La variante, qui a également été détectée en Belgique, au Botswana, à Hong Kong, en Italie, en Allemagne et au Royaume-Uni, a suscité des inquiétudes dans le monde entier et une vague de restrictions de voyage, bien que les épidémiologistes disent que de telles restrictions pourraient être trop tardives pour empêcher Omicron de circuler dans le monde. .

Israël a jusqu'à présent confirmé un cas d'Omicron, avec sept cas suspects. Le ministère de la Santé n'a pas précisé si la personne confirmée avec la nouvelle souche était vaccinée. Trois des sept cas suspects ont été complètement vaccinés, a annoncé samedi le ministère.

Environ 57 % des 9,4 millions d'habitants d'Israël sont complètement vaccinés, selon le ministère de la Santé. Cela signifie qu'ils ont soit reçu une troisième injection de vaccin Pfizer/BioNtech, soit qu'ils n'ont pas reçu la deuxième dose depuis cinq mois. Israël a enregistré 1,3 million de cas confirmés de COVID-19 et plus de 8.000 XNUMX décès depuis le début de la pandémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.