Information: les terminaux de contrôle TAXI de l'aéroport d'Otopeni ont été mis hors service.

0 2.620

Selon l'annonce des exploitants de taxi, à partir du 1er août 2020, les terminaux de contrôle TAXI de l'aéroport Henri Coandă ont été mis hors service.



"Ils nous demandent 13.000 euros par mois pour une période où l'aéroport ne fonctionnait pas et, évidemment, nous n'avions pas de commandes. La direction générale a compris la situation, mais n'a rien eu à faire car la demande venait du conseil d'administration. Nous avons informé la compagnie aéroportuaire depuis le 17 mars que nous ne pourrons pas payer car nous n'avons pas de clients d'Otopeni, mais ils n'ont pris aucune décision à cet égard. À un moment donné, on nous a proposé de payer 50 %, mais nous ne sommes pas d'accord car l'aéroport était désert. Donc à partir du 1er août on sort les appareils de la prise et on ne prend plus de commandes", a précisé le président de COTAR.

Les services passagers ne souffrent pas (les représentants des aéroports aussi), car ils resteront à leur disposition. Voitures TAXI avec un prix maximum de 2,29 lei / km, qui se trouve à la gare en face de l'aéroport des arrivées. Mais la mesure endommagera les poches des voyageurs. L'un est de 1.39 lei / km et l'autre de 2.29 lei / km.

Les voitures TAXI, présentes sur l'esplanade de l'aéroport à ARRIVALS, fonctionnent selon la loi ainsi que sur la grande majorité des aéroports du monde, sur le principe du "premier arrivé, premier servi". (Également dans la zone des arrivées, mais dans d'autres gares, des taxis de 3,50 lei / km peuvent également être trouvés)

représentants Aéroport Henri Coanda déclare que tant les voitures TAXI que leurs chauffeurs ont fait l'objet d'une procédure d'autorisation et sont sous le contrôle direct de l'administration aéroportuaire. Toute irrégularité / insatisfaction doit être immédiatement portée à la connaissance des répartiteurs TAXI, qui prendront des mesures immédiates pour remédier à la situation, y compris en interdisant définitivement l'accès aux gares aux chauffeurs de taxi incorrects.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.