L'Allemagne interdira les voyages en provenance du Portugal et de la Russie en raison de la nouvelle souche "Delta" du Deltaavirus

0 321

À partir du 29 juin, l'Allemagne interdira les voyages en provenance du Portugal et de la Russie, en raison du grand nombre de cas enregistrés avec la nouvelle variante "delta", qui ont été détectés dans les deux pays.



L'Institut allemand Robert Koch, une agence du gouvernement fédéral allemand et un institut de recherche responsable du contrôle et de la prévention des maladies, a dévoilé vendredi 25 juin la nouvelle liste des pays avec la nouvelle variante COVID-19, y compris la Russie et le Portugal sur cette liste.

À l'exception des citoyens et résidents allemands, toutes les autres personnes ne pourront pas voyager du Portugal et de la Russie vers l'Allemagne.

Les citoyens et résidents allemands arrivant en Allemagne à partir du 29 juin seront soumis à une semaine de quarantaine, qu'ils aient été vaccinés contre le virus ou testés négatifs. La possibilité de mettre fin à la quarantaine plus tôt avec un test négatif n'est pas disponible pour ces voyageurs. Selon l'Institut Robert Koch, la variante Delta devrait devenir la variété dominante en Allemagne d'ici l'automne.

L'Allemagne interdit actuellement les voyages en provenance des pays suivants, qui sont considérés comme étant à haut risque épidémiologique en raison de COVID-19 : Botswana ; Brésil; eSwatini ; Inde; Lesotho; Malawi; Mozambique ; Namibie ; Népal; Le Portugal; La fédération Russe; Zambie; Zimbabwe; Afrique du Sud; Uruguay; Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord et tous les territoires britanniques d'outre-mer.

Plusieurs autres pays ont été retirés de la liste des zones à risque, notamment le Danemark, la Lettonie, le Luxembourg, la Slovénie et les Pays-Bas. La région croate de Varaždin n'est plus considérée comme une zone à risque, comme l'est l'ensemble de la Suède, à l'exception des provinces de Kronoberg, Norrbotten et Värmland.

Depuis le 25 juin 2021, l'Allemagne autorise les voyageurs vaccinés en provenance de pays tiers à voyager à des fins non essentielles, telles que le tourisme et la visite d'amis et de membres de la famille, si deux semaines se sont écoulées depuis la vaccination complète.

Auparavant, le 20 juin, des voyageurs en provenance des États-Unis, de Taïwan, de Hong Kong, de Macao, d'Albanie, de Serbie, de Macédoine du Nord et du Liban avaient été autorisés à entrer en Allemagne, quel que soit leur statut vaccinal, après que le gouvernement eut décidé d'inclure ces pays sur la liste. des pays tiers considérés comme sûrs, sur recommandation du Conseil de l'UE.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.