À partir d'aujourd'hui, l'état d'alerte en Roumanie est prolongé de 30 jours supplémentaires. Voir les mesures prises!

0 3.900

Avion retardé? Vol annulé? >>Demander une indemnisation maintenant<< pour le vol
retardé ou annulé ! Vous pouvez obtenir jusqu'à 600 € !

Le Gouvernement roumain a approuvé l'extension du statut d'alerte sur l'ensemble du territoire national, pour une période de 30 jours, commençant par Décembre 14 2020. Par conséquent, un certain nombre de mesures restrictives sont applicables.

Nous nous limiterons à ceux liés aux voyages internationaux. Avec l'extension de l'état d'alerte, les catégories de personnes qui peuvent entrer sur le territoire roumain sont limitées.

Les catégories de personnes qui peuvent entrer sur le territoire de la Roumanie sont limitées avec les exceptions correspondantes.

Conformément à l'art. 31 de l'annexe 1 a Décision du Comité national des situations d'urgence no. 58 du 10 décembre 2020l'entrée de ressortissants étrangers sur le territoire de la Roumanie est interdite pendant l'état d'alerte, sauf pour les catégories de personnes suivantes:

a) les membres de la famille des citoyens roumains;

b) les membres de la famille de citoyens d'autres États membres de l'Union européenne ou de l'Espace économique européen ou de la Confédération suisse, résidant en Roumanie;

c) les personnes en possession d'un visa de long séjour, d'un titre de séjour ou d'un document équivalent au titre de séjour délivré par les autorités ou d'un document équivalent délivré par les autorités d'autres États, conformément à la législation de l'Union européenne;

d) les personnes voyageant dans l'intérêt professionnel, justifiées par visa, permis de séjour ou autre document équivalent, respectivement personnel médical, chercheurs dans le domaine médical, personnel médical pour les soins gériatriques, transporteurs et autres catégories de personnel intervenant dans le transport de marchandises fournir ces transports nécessaires

e) le personnel des missions diplomatiques, des bureaux consulaires et des organisations internationales, ainsi que les membres de leur famille qui les accompagnent dans les missions permanentes sur le territoire roumain, le personnel militaire ou le personnel pouvant fournir une aide humanitaire;

f) les personnes en transit, y compris celles rapatriées à la suite de l'octroi de la protection consulaire

g) les passagers voyageant pour des raisons impératives;

h) les personnes ayant besoin d'une protection internationale ou pour d'autres raisons humanitaires, les personnes soumises aux dispositions du règlement (UE) no. Règlement (CE) n ° 604/2013 du Parlement européen et du Conseil du 26 juin 2013 établissant les critères et mécanismes de détermination de l'État membre responsable de l'examen d'une demande de protection internationale introduite dans l'un des États membres par un ressortissant d'un pays tiers ou un apatride et des personnes renvoyées sur la base d'accords de réadmission;

i) les étrangers et les apatrides voyageant à des fins d'études;

j) les étrangers et les apatrides, les travailleurs hautement qualifiés, si leur emploi est nécessaire d'un point de vue économique et que l'activité ne peut être reportée ou exercée à l'étranger;

k) étrangers et apatrides, travailleurs frontaliers, travailleurs saisonniers, personnel de navigation maritime et fluviale

l) les membres des délégations sportives internationales qui participent à des compétitions sportives organisées sur le territoire roumain, conformément à la loi;

m) les membres d'équipes de tournage cinématographique ou audiovisuel, le personnel technique et artistique participant à des événements culturels se déroulant en Roumanie, sur la base de relations contractuelles avérées ou de pièces justificatives.

Les ressortissants de pays tiers qui ne relèvent pas des exceptions énumérées ci-dessus n'ont pas le droit d'entrer sur le territoire roumain pendant l'état d'alerte.

La quarantaine / l'isolement s'applique à toutes les personnes arrivant en Roumanie d'un pays situé liste jaune, qui a été mis à jour le 10 décembre. Il y a quelques exceptions!

Décision du Comité national des situations d'urgence no. 36 / 21.07.2020 concernant le constat de la pandémie de COVID-19 et la mise en place de certaines mesures nécessaires à appliquer pour la protection de la population, sont complétés à l'art. 3, avec deux nouveaux paragraphes (5) et (6) comme suit:

"(5) En outre, ils sont exemptés de la mesure établie selon les dispositions de l'art. 2, les personnes qui ont été confirmées positives pour l'infection par le virus SRAS-CoV-2 au cours des 90 derniers jours précédant l'entrée dans le pays, comme en témoignent les documents médicaux ou en vérifiant la base de données des formulaires Corona et pour lesquelles au moins 14 jours se sont écoulés à partir de la date de confirmation jusqu'à l'entrée dans le pays ».

"(6) Exemptées de la mesure de quarantaine établie conformément aux dispositions de la loi republiée 136/2020, relative à la mise en place de mesures de santé publique dans des situations de risque épidémiologique et biologique, les personnes qui ont été en contact avec un cas confirmé positif d'infection par le virus SRAS-CoV -2, s'il est prouvé par des documents médicaux ou en vérifiant la base de données Corona-forms qu'ils ont eu au moins un test positif au cours des 90 derniers jours précédant le contact et qu'au moins 14 jours se sont écoulés depuis la date du premier test positif, et jusqu'à la date du contact ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.