Quotidien COVID-19 - 29 octobre : Le vaccin vous protège des formes sévères, mais n'offre pas de protection contre les séquelles qui subsistent après l'infection au COVID-19

0 589
  • Une nouvelle étude montre que le syndrome COVID-19 persistant, connu sous le nom de Long-COVID, peut se développer après des infections « récursives » chez les personnes vaccinées. Des chercheurs de l'Université d'Oxford ont analysé les données d'environ 20.000 19 patients aux États-Unis atteints de COVID-XNUMX, dont la moitié ont été vaccinés.

Par rapport aux patients non vaccinés, les personnes entièrement vaccinées, en particulier celles de moins de 60 ans, présentaient MOINS DE RISQUES de décès et de complications graves telles qu'une insuffisance pulmonaire, le besoin d'une ventilation mécanique, une hospitalisation en ATI, des caillots sanguins pouvant mettre la vie en danger, des convulsions et une psychose.

D'autre part, la vaccination ne semble pas protéger contre plusieurs résultats précédemment documentés de COVID-19, tels que les caractéristiques Long-COVID, l'arythmie, les douleurs articulaires, le diabète de type 2, les maladies du foie, les troubles du sommeil et les troubles de l'humeur et de l'anxiété. . Mais ils se sentent certainement moins chez les vaccinés que chez les non vaccinés, informe https://www.cgtn.com/!

  • Moscou a introduit les mesures de confinement les plus strictes depuis juin 2020, alors que les hôpitaux font face à une nouvelle vague de cas. Le nombre de décès enregistrés en 24 heures a atteint un niveau record.

Le blocus partiel, dans lequel seuls les magasins essentiels (pharmacies et supermarchés) peuvent rester ouverts alors que les écoles publiques et les jardins d'enfants sont fermés, précède un verrouillage national au cours duquel toutes les activités sont suspendues pendant une semaine, à partir du 30 octobre.

  • La Russie entend relancer sa campagne de publicité et d'information du public sur la vaccination, a rapporté le quotidien Kommersant.

Le Kremlin a déploré la lenteur des vaccinations et a déclaré que cette campagne visant à persuader les gens de se protéger avec le vaccin russe Spoutnik V ou un vaccin alternatif n'était pas efficace.

  • Le nombre de cas de coronavirus en Allemagne a le plus augmenté en deux semaines, avec plus de 28 000 nouvelles infections, a déclaré l'Institut Robert Koch.

Le nombre de patients atteints de COVID-19 dans les unités de soins intensifs a augmenté de 15% en une semaine, a déclaré le chef de la Fédération allemande des hôpitaux (DKG), Gerald Gass.

  • Le parlement slovaque a annulé sa session jeudi après qu'un parlementaire a été testé positif au COVID-19, ont rapporté les médias locaux, alors que le pays était aux prises avec un nombre élevé de cas.

Le Parlement a reporté la séance au 2 novembre après que le membre de la coalition au pouvoir se soit révélé positif, a rapporté TA3. La plupart des 150 parlementaires sont complètement vaccinés, beaucoup d'entre eux ont fait un test après avoir signalé le cas.

  • Le gouvernement hongrois exigera que les employés des institutions publiques soient vaccinés, a déclaré le chef de cabinet du Premier ministre Viktor Orban.

Gergely Gulyas a déclaré que les entreprises privées seront également habilitées à demander la vaccination des employés si elles le jugent nécessaire, et le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun à partir du 1er novembre.

  • Ryanair a promis de rembourser la valeur des billets pour les vols annulés dans les cinq jours.
  • L'Ukraine a enregistré un nombre record de nouveaux cas, avec 26 071 nouvelles infections signalées au cours des dernières 24 heures, dépassant le précédent record de 23 785 le 22 octobre, a annoncé le ministère de la Santé. Les données du ministère ont également montré 576 nouveaux décès liés au coronavirus.
Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.