COVID-19 Daily - 10 juillet 2021 : le nombre de nouveaux cas augmente dans toute l'Europe ; Malte bloque l'accès aux non vaccinés ; La France veut que le vaccin covid soit obligatoire pour les professionnels de la santé !

0 574

L'Europe se prépare à la quatrième vague avec le nouveau coronavirus. Bien que les programmes de vaccination battent leur plein, de plus en plus de pays européens signalent une augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19. Plusieurs pays européens ont déjà annoncé des mesures restrictives. Voyons les nouveautés aujourd'hui !



  • Malte interdit l'accès à tous les non vaccinés. À partir du 14 juillet, seuls les voyageurs avec un calendrier de vaccination complet pourront entrer à Malte. Malte devient ainsi le premier pays de l'UE à le faire. L'interdiction sera en place en raison de l'augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19. Les enfants entre 5 et 12 ans sont exemptés de l'interdiction si le résultat négatif d'un test anti-covid est présenté avant le voyage.  
  • Plusieurs pays européens ont commencé à signaler une augmentation du nombre de nouveaux cas, notamment Hollande. En réponse à la nouvelle vague de COVID-19, le gouvernement néerlandais discothèques et discothèques fermées et horaires de restauration réduits. Le nombre d'infections aux Pays-Bas a été multiplié par sept la semaine dernière. Les nouvelles mesures seront en vigueur jusqu'au 13 août.
  • Plusieurs régions d'Espagne ont imposé des restrictions en raison de l'augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19. Valence, les îles Canaries et la Catalogne ont déjà annoncé la fermeture des discothèques et l'introduction de la mesure de test lors d'événements de plus de 500 personnes. Les cas ont commencé à augmenter à la mi-juin, incitant l'Allemagne à classer l'Espagne comme zone à haut risque. La France a déconseillé à ses citoyens de se rendre dans le pays voisin.

L'Organisation mondiale de la santé n'a pas encore décidé si une troisième dose de vaccin est nécessaire pour maintenir une protection à long terme contre le virus. Les recherches sont toujours en cours !

  • Ale régulateur français de la santé a recommandé que les vaccinations soient obligatoires pour les agents de santé et ceux qui entrent en contact avec des personnes vulnérables. Il a également déclaré que le délai entre les doses devrait être raccourci et que les personnes de plus de 55 ans, qui ont reçu la première dose du vaccin AstraZeneca, devraient recevoir un vaccin à ARNm comme rappel.
Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.