Continental Airlines a été acquittée de toute faute dans l'accident de l'avion Concorde de 2000

0 373

Après des années 12 après la tragédie, un tribunal français a licencié le transporteur aérien de Continental Airlines, qui fait actuellement partie de United Continental Holdings, impliqué dans l’effondrement de l’avion Air France Concorde.

Le 25 juillet 2000, l'avion BAC Concorde 101 F-BTSC (MSN 203), qui devait desservir le vol AF 4590 sur Charles de Gaulle International, Paris - John F. Kennedy International, New York, s'est écrasé peu après le décollage. . L'avion s'est écrasé dans un hôtel à Gonesse, en France. 100 passagers et 9 membres d'équipage sont morts, ainsi que 4 personnes au sol.

Un chauffeur de Continental Airlines et même le transporteur américain ont été accusés d'homicide involontaire. À la suite de l’enquête sur l’accident, il a été découvert qu’une pièce de titane tombée sur la piste d’un McDonnell Douglas DC-10 Continental s’était écrasée dans les flammes du Concorde Air France. Il a été prouvé que la pièce n’était pas conforme à certaines normes de l’industrie aéronautique, mais les accusés ne sont pas coupables de l’accident.

Peu de temps après l'accident, les avions Concorde ont été retirés du programme opérationnel. Les coûts de maintenance trop élevés, mais aussi le début de la crise économique ont entraîné l'annulation du programme Concorde!

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.