Le Comité national des situations d'urgence adopte la DÉCISION no. 9 du 11.02.2021

0 10.104

Art.1 - Il est approuvé liste des pays / zones / territoires à haut risque épidémiologique pour laquelle la mesure de quarantaine est établie pour les personnes arrivant en Roumanie d’elles, prévue dans l’annexe à la présente décision.



Art.2 - (1) À l'entrée en Roumanie, pour les personnes en provenance de pays / zones / territoires à haut risque épidémiologique prévu à l'art. (1) et présente un document attestant le résultat négatif d'un test RT-PCR pour l'infection par le virus SRAS-CoV-2, réalisé au plus tard 72 heures avant l'embarquement (pour ceux qui voyagent en transports en commun) ou l'entrée sur le territoire national ( pour ceux qui voyagent avec leurs propres moyens), la mesure de quarantaine est établie à domicile ou sur le lieu déclaré pour une période de 10 jours.

  • Les enfants de moins de 3 (trois) ans ou plus, qui arrivent dans le pays avec les personnes prévues au par. 1, sont mis en quarantaine pendant une période similaire à la leur et sont dispensés de l'obligation de présenter un document attestant le résultat négatif d'un test RT-PCR pour l'infection par le virus SRAS-CoV-2.
  • Le résultat négatif du test RT-PCR pour l'infection par le virus SARS-CoV-2 fourni au par. (1) est présenté sous la forme d'un document (dans la langue officielle de l'État concerné et en anglais), au format lettre ou électronique, délivré par des laboratoires agréés, et comprendra également les données d'identification des personnes pour lesquelles le test était joué.
  • Pour les personnes arrivant des pays / zones / territoires prévus au par. (1) et qui ne présente pas à l'entrée du document un document attestant le résultat négatif d'un test RT-PCR pour l'infection par le virus SRAS-CoV-2, la mesure de quarantaine est établie à domicile ou au lieu déclaré pour un période de 14 jours.
  • Les opérateurs économiques qui effectuent le transport international, aérien et routier de personnes, par des vols réguliers ou irréguliers vers la Roumanie à partir des zones à risque épidémiologique, prévus au par. (1.), ont l'obligation d'interdire l'embarquement dans le moyen de transport des personnes qui ne présentent pas de document certifiant:
  • le résultat négatif d'un test RT-PCR pour l'infection par le virus SRAS-CoV-2, effectué au plus tard 72 heures avant l'embarquement, ou,
  • le vaccin contre le virus SRAS-CoV-2, y compris la deuxième dose, et pour lequel au moins 2 jours se sont écoulés depuis son administration jusqu'à la date d'embarquement, ou,
  • qu'ils ont été confirmés positifs pour l'infection par le virus SRAS-CoV-2 au cours des 90 derniers jours avant l'embarquement et qu'au moins 14 jours se sont écoulés entre la date de confirmation et la date d'embarquement. Une preuve de confirmation est faite avec des documents médicaux tels que: test RT-PCR positif au moment du diagnostic, ticket de sortie de l'hôpital ou test prouvant la présence d'anticorps IgG réalisé jusqu'à 14 jours avant l'entrée dans le pays, ainsi que d'autres documents justificatifs .
  • La mesure prévue au par. (1) ne s'applique pas aux personnes arrivant du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord.

Art.3 - 1. Les personnes arrivant du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord sont tenues de présenter à l'entrée dans le pays un certificat de test RT-PCR négatif pour le SRAS-CoV-2, passé au plus tard 72 heures avant l'embarquement ( pour ceux

voyage en transports en commun) ou l'entrée sur le territoire national (pour ceux qui voyagent par leurs propres moyens) et mis en quarantaine à domicile ou à l'endroit déclaré pendant une période de 14 jours.

  • Le résultat négatif du test RT-PCR pour l'infection par le virus SARS-CoV-2 fourni au par. (1) est présenté sous la forme d'un document (dans la langue officielle de l'État concerné et en anglais), au format lettre ou électronique, délivré par des laboratoires agréés, et comprendra également les données d'identification des personnes pour lesquelles le test était joué.
  • Les opérateurs économiques effectuant des transports internationaux, aériens ou routiers de personnes, par vols réguliers ou irréguliers vers la Roumanie à partir du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, ont l'obligation d'interdire l'embarquement dans les moyens de transport de personnes qui ne présentent pas de document attestant:
  • le résultat négatif d'un test RT-PCR pour l'infection par le virus SRAS-CoV-2, effectué au plus tard 72 heures avant l'embarquement, ou,
  • le vaccin contre le virus SRAS-CoV-2, y compris la deuxième dose, et pour lequel au moins 2 jours se sont écoulés depuis l’administration de la deuxième dose jusqu’à la date d’embarquement, ou,
  • qu'ils ont été confirmés positifs pour l'infection par le virus SRAS-CoV-2 au cours des 90 derniers jours avant l'embarquement et qu'au moins 14 jours se sont écoulés entre la date de confirmation et la date d'embarquement. Une preuve de confirmation est faite avec des documents médicaux tels que: test RT-PCR positif au moment du diagnostic, ticket de sortie de l'hôpital ou test prouvant la présence d'anticorps IgG réalisé jusqu'à 14 jours avant l'entrée dans le pays, ainsi que d'autres documents justificatifs .
  • Ils sont dispensés de l'obligation de présenter à bord les documents prévus au par. (3), lit. a), les catégories de personnes prévues à l'art. 4, par. (1), lit. b), c), e), g) et l), ainsi que les enfants de moins de 3 (trois) ans.

Article 4 - (1) Les catégories suivantes qui ne présentent pas de symptômes associés au COVID-19 sont exemptées de la mesure de quarantaine pour les personnes arrivant de pays / zones / territoires à haut risque épidémiologique, à l'exception de celles arrivant du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et Irlande du Nord., Conformément aux dispositions légales en vigueur concernant l'utilisation de matériels de protection individuelle contre le COVID-19:

  1. les personnes qui arrivent en Roumanie de pays / zones / territoires à risque épidémiologique mais qui, avant d'arriver en Roumanie, ont passé les 14 derniers jours consécutifs dans un ou plusieurs pays / zones / territoires sans risque épidémiologique;
  2. les conducteurs de véhicules utilitaires d'une capacité maximale autorisée supérieure à 2,4 tonnes ainsi que les conducteurs de véhicules particuliers de plus de 9 sièges, y compris le siège du conducteur;
  3. les pilotes fournis dans let. b), qui se déplacent dans l'intérêt d'exercer leur profession dans leur État de résidence dans un autre État membre de l'Union européenne

ou d'un autre État de l'Union européenne vers l'État de résidence, que le mouvement se fasse par des moyens individuels ou pour son propre compte;

  • des membres du Parlement européen, des parlementaires et du personnel appartenant à des institutions internationales, ainsi que des représentants de la Roumanie dans des organismes et organisations internationaux auxquels l'État roumain est partie;
  • les pilotes d'aéronef et leur équipage de conduite, ainsi que les conducteurs de locomotive et le personnel ferroviaire;
  • Le personnel roumain, maritime et fluvial qui rapatrie par tout moyen de transport ou qui échange son équipage à bord des navires dans les ports roumains, quel que soit le pavillon qu'il bat, si à l'entrée dans le pays, ainsi qu'à l'embarquement / au débarquement du le navire, présente aux autorités compétentes le "certificat pour les travailleurs du secteur des transports internationaux", dont un modèle est publié au Journal officiel de l'Union européenne, série C, no. 96 I du 24 mars 2020;
  • le personnel navigant débarquant de bateaux de navigation intérieure battant pavillon roumain dans un port roumain, à condition que les employeurs fournissent le certificat pour les travailleurs des transports internationaux et l'équipement de protection individuelle contre le COVID-19 pendant le voyage du navire à l'endroit où il peut être contacté entre les voyages ;
  • les travailleurs frontaliers entrant en Roumanie en provenance de Hongrie, de Bulgarie, de Serbie, d'Ukraine ou de République de Moldova, ainsi que les citoyens roumains employés par des opérateurs économiques des pays mentionnés, qui, à leur entrée dans le pays, prouvent les relations contractuelles avec les opérateurs économiques respectifs;
  • les employés des opérateurs économiques roumains qui exécutent des travaux, conformément aux contrats conclus, en dehors du territoire roumain, à leur retour dans le pays, s'ils prouvent les relations contractuelles avec le bénéficiaire en dehors du territoire national;
  • les représentants des sociétés étrangères qui ont des filiales / succursales / représentations ou agences sur le territoire national, si à l'entrée sur le territoire roumain ils prouvent les relations contractuelles avec les entités économiques sur le territoire national;
  • les personnes entrant en Roumanie pour des activités d'utilisation, d'installation, de mise en service, de maintenance, de service d'équipement et de technologie dans les domaines médical, scientifique, économique, de la défense, de l'ordre public et de la sécurité nationale, les transports, ainsi que les personnes exerçant des activités professionnelles spécifiques dans les domaines mentionnés , s'ils prouvent les relations contractuelles / de collaboration avec les bénéficiaires / bénéficiaires sur le territoire roumain, ainsi qu'avec les inspecteurs des organismes internationaux;
  • les membres des missions diplomatiques, bureaux consulaires, autres missions diplomatiques accréditées à Bucarest et titulaires de passeports diplomatiques, sur la base de la réciprocité, le personnel assimilé au personnel diplomatique, les membres du corps diplomatique et consulaire roumain et les titulaires de passeports diplomatiques et de service, ainsi que la famille membres leur;
  • les employés du système national de défense, d'ordre public et de sécurité nationale qui reviennent en Roumanie après des activités exercées dans l'intérêt professionnel à l'étranger;
  • les élèves / étudiants, citoyens roumains ou citoyens ayant domicile ou résidence en dehors de la Roumanie, qui suivent les cours de certains établissements d'enseignement en Roumanie ou à l'étranger, font la navette quotidiennement vers eux et présentent des pièces justificatives, ou qui doivent passer des examens d'entrée ou pour terminer leurs études ou commencer des études dans des unités / établissements d'enseignement du pays ou voyager pour des activités

liées au début, à l'organisation, à la fréquentation ou à la fin des études, ainsi qu'à leurs accompagnateurs dans le cas des mineurs;

  • les membres des délégations sportives internationales qui participent à des compétitions sportives organisées sur le territoire roumain, conformément à la loi, les officiels des forums sportifs internationaux qui organisent ces compétitions, les arbitres délégués ainsi que les journalistes accrédités pour ces compétitions;
  • Les athlètes roumains, qui exercent leur activité dans d'autres États et qui sont convoqués dans des équipes nationales pour représenter la Roumanie à des compétitions sportives organisées conformément à la loi, les membres des délégations sportives roumaines revenant en Roumanie de compétitions sportives internationales, les officiels et arbitres roumains qui ont été délégués à des compétitions internationales ainsi que des journalistes accrédités à ces concours;
  • les athlètes étrangers ayant droit à des clubs en Roumanie qui retournent dans le pays après avoir participé à une compétition internationale officielle de leurs équipes nationales et doivent reprendre leur activité sportive dans le club auquel ils ont droit, à condition qu'ils aient un contrat valide avec un club de sport en Roumanie;
  • les personnes travaillant sous contrat de travail dans le domaine de l'assistance sociale dans les États membres de l'UE;
  • les équipes de tournage exerçant des activités professionnelles sur le territoire roumain sur la base d'un contrat ou d'un document prouvant la nécessité d'être dans le pays, si elles présentent un test négatif pour le SRAS-CoV-2, effectué au plus tard 72 heures avant l'embarquement (pour les voyageurs par les transports publics) ou l'entrée sur le territoire national (pour ceux qui voyagent par leurs propres moyens);
  • les personnes en transit, si elles quittent la Roumanie dans les 24 heures suivant leur entrée dans le pays;
  • les personnes remises aux autorités roumaines sur la base d'accords de réadmission, renvoyées dans le cadre d'une procédure accélérée;
  • les employés / représentants des opérateurs économiques roumains qui voyagent en dehors de la Roumanie dans le but de négocier / signer des contrats / accords commerciaux, s'ils présentent un test négatif pour le SRAS-CoV-2, effectué au plus tard 72 heures avant l'embarquement (pour ceux qui voyagent par transports publics) ou l'entrée sur le territoire national (pour ceux qui voyagent par leurs propres moyens), ainsi qu'un document justifiant la participation à la négociation ou au contrat / accord commercial signé;
  • L'exemption de la mesure de quarantaine établie pour les personnes arrivant de pays / zones / territoires à haut risque épidémiologique, à l'exception de celles arrivant du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, s'applique également:
  • les personnes arrivant en Roumanie de pays / zones / territoires à haut risque épidémiologique, si elles restent sur le territoire national pendant une période de moins de 3 jours (72 heures) et présentent un test négatif pour le SRAS-CoV-2, réalisé au plus 72 heures avant d'entrer sur le territoire national;
  • personnes qui ont été confirmées positives pour l'infection par le virus SRAS-CoV-2 au cours des 90 derniers jours précédant l'entrée dans le pays, comme en témoignent les documents médicaux (test RT-PCR positif au moment du diagnostic, ticket de sortie de l'hôpital ou test prouvant le présence d'anticorps IgG réalisés avec un maximum de 14 jours avant l'entrée dans le pays) ou en vérifiant la base de données Corona-forms et pour lesquels au moins 14 jours se sont écoulés entre la date de confirmation et la date d'entrée dans le pays;
  • les personnes qui ont été vaccinées contre le virus SRAS-CoV-2, y compris la deuxième dose, et pour qui au moins 2 jours se sont écoulés depuis la date d'entrée en Roumanie.
  • Il est exempté de la mesure de quarantaine établies pour les personnes arrivant du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, seules les catégories prévues au par. (1) lit. b), c), e), f), g), l), t) et par. (2), lit. b) et c).
  • Il est dispensé de l'obligation de présenter le test prévu à l'art. 3 par.
  • les catégories de personnes prévues au par. (1) lit. b), c), e), g), l) et par. (2), lit. b) et c), ainsi que les enfants de moins de 3 (trois) ans.

Art.5 - 1. L'exemption de la mesure de quarantaine établie à l'égard des personnes de contact d'une personne confirmée s'applique:

  1. les personnes qui ont été confirmées positives pour l'infection par le virus SRAS-CoV-2 au cours des 90 derniers jours précédant le contact, comme en témoignent les documents médicaux (test RT-PCR positif au moment du diagnostic, certificat de sortie de l'hôpital ou test prouvant la présence d'IgG anticorps) ou en vérifiant la base de données Coronforms et pour laquelle au moins 14 jours se sont écoulés entre la date de confirmation et la date de contact;
    1. les personnes qui ont été vaccinées contre le virus SRAS-CoV-2, y compris la deuxième dose, et pour qui au moins 2 jours se sont écoulés depuis la deuxième dose jusqu'à la date du contact direct.
  2. La preuve de la vaccination, y compris la date d'administration de la deuxième dose, nécessaire à l'application des exceptions prévues dans la présente décision, est établie par le biais du document délivré par le bureau de santé qui l'a administrée, en Roumanie ou à l'étranger.

Art.6 - Les personnes arrivant en Roumanie en provenance des pays / zones / territoires à haut risque épidémiologique prévus à l'art. (1), à l'exception de ceux qui arrivent du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord et qui entrent en quarantaine pendant une période de 14 jours, peuvent être libérés de la quarantaine après le 10e jour, s'ils effectuent un test SARS-CoV -2 sur le 8ème jour de quarantaine, et son résultat est négatif et ne montre aucun symptôme spécifique.

Art.7 - (1) Pour les situations particulières impliquant la participation à des événements familiaux liés à la naissance, au mariage ou au décès, les déplacements pour des interventions / traitements médicaux dans les cas qui ne permettent pas le report (par exemple, maladies oncologiques, insuffisance rénale chronique dans le programme d'hémodialyse), échange de documents d'identité, sortie du pays, présentation au centre de vaccination selon le calendrier de vaccination, etc., peut être analysée la suspension temporaire de la mesure de quarantaine, sur la base des pièces justificatives.

  • L'analyse des situations prévues au par. (1) est réalisée au niveau des centres départementaux pour la coordination et la gestion de l'intervention et, dans les cas considérés comme justifiés, peut rendre

l'objet de la suspension temporaire de la mesure de quarantaine, par décision individuelle, émise par la direction de la santé publique.

  • La décision de suspension mentionne le délai pour lequel elle s'applique et les mesures visant à empêcher la propagation du nouveau coronavirus SRAS-CoV-2.

Art.8 - (1) Les mesures prévues dans la présente décision entrent en vigueur pour les pays / zones / territoires figurant sur la liste approuvée par le HCNSU no. 6 du 04.02.2021 et qui se retrouvent également dans la liste prévue à l'art. 1, à partir du 13.02.2021, à 00.00hXNUMX.

(2) Pour les pays nouvellement inclus dans la liste approuvée par la présente décision, les mesures s'appliqueront à partir du 15.02.2021, 00.00hXNUMX

Art.9 - À compter de la date de la présente décision, l'art. 3 et art. 5 du HCNSU no.

36 du 21.07.2020, avec les modifications et compléments ultérieurs par HCNSU no. 40 / 13.08.2020, no. 43 / 27.08.2020, no. 45 / 12.09.2020, no. 48 / 08.10.2020, no. 49 / 13.10.2020, no. 54 / 12.11.2020, no. 56 / 04.12.2020 et art. 2 du HCNSU no. 6 du 04.02.2021, avec modifications et compléments ultérieurs par le HCNSU no. sept.

Art.10 - Cette décision est communiquée à toutes les composantes du Système National de Gestion des Urgences, pour mise en œuvre par ordre et actes administratifs de leurs dirigeants.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.