Chypre met à jour les listes : l'Autriche, la Bulgarie, la Hongrie, la Pologne et l'Italie sont entrées dans la liste orange

0 234

Le gouvernement chypriote a mis à jour la liste des pays à haut risque épidémiologique le 31 mai, la plupart des pays étant désormais sur la liste orange. Le système des «feux de signalisation» également utilisé par Chypre est basé sur des données publiées par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et comprend l'Union européenne, l'Espace économique européen et certains pays tiers.

Les voyageurs sont soumis à des restrictions à l'arrivée à Chypre, en fonction de la catégorie dans laquelle leur pays appartient. À partir du 31 mai, Chypre n'exigera plus de certificats de test ou de vaccination pour les voyageurs arrivant de pays le liste verte. La liste verte mise à jour reste la même que celle publiée le 25 mai, comme suit:

  • États membres de l'Union européenne: Malte
  • Membres Schengen: Islande
  • Pays tiers: Arabie saoudite, Nouvelle-Zélande, Singapour, Corée du Sud, Israël, Australie

Chypre met à jour les listes: l'Autriche, la Bulgarie, la Hongrie, la Pologne et l'Italie sont entrées dans la liste orange.

Les passagers en provenance de pays liste orange doit présenter, à l'entrée sur le territoire chypriote, un résultat négatif d'un test PCR effectué au plus tard 72 heures avant le départ. Outre la Roumanie, les États-Unis et la Thaïlande, qui ont été déplacés sur la liste orange depuis la semaine dernière, d'autres pays se sont ajoutés de la liste rouge - l'Autriche, la Bulgarie, la République tchèque, la Hongrie, la Pologne et l'Italie. Actuellement, les pays figurant sur la liste orange de l'État de Chypre sont:

  • États membres de l'Union européenne: Portugal, Irlande, Finlande, Roumanie, Autriche, Bulgarie, République tchèque, Hongrie, Pologne, Italie
  • Membres de Schengen: Norvège
  • Pays tiers: États-Unis, Royaume-Uni, Chine (y compris Hong Kong et Macao)

Pour les voyageurs voyageant de l'un des pays sur liste rouge, les autorités chypriotes demandent que le résultat négatif d'un test PCR soit communiqué aux autorités frontalières dès leur entrée sur le territoire chypriote, ou qu'un test PCR soit réalisé à l'arrivée à Chypre. Les autres pays sur la liste rouge sont:

  • Etats membres de l'Union européenne: Belgique, France, Croatie, Luxembourg, Espagne, Grèce, Pays-Bas, Danemark, Slovénie, Allemagne, Estonie, Lettonie, Suède, Slovaquie, Lituanie
  • Microstats: Andorre, Saint-Marin, Monaco, Vatican
  • Membres de Schengen: Liechtenstein, Suisse
  • Pays tiers: Canada, Émirats arabes unis, Rwanda, Russie, Ukraine, Jordanie, Liban, Égypte, Biélorussie, Qatar, Serbie, Thaïlande, Arménie, Géorgie, Bahreïn, Koweït

Le système des «feux de signalisation» également utilisé par Chypre comprend des données pour les États de l'Union européenne, de l'Espace économique européen et de certains pays tiers.

Les pays qui ne figurent sur aucune des listes ci-dessus sont sur liste grise, qui permet aux voyageurs d'entrer à Chypre uniquement si:

  • sont citoyens de l'état de la Suisse
  • Citoyens chypriotes ou si des membres de leur famille sont des citoyens chypriotes
  • s'ils proviennent de pays européens ou de l'EEE (Islande, Liechtenstein, Norvège)
  • les personnes autorisées à entrer à Chypre en vertu de la Convention de Vienne,
  • ceux qui résident légalement dans le pays et dans certains pays tiers avec une autorisation spéciale

Les passagers de cette catégorie doivent subir un test PCR dans un laboratoire certifié, doivent présenter le résultat d'un test PCR à leur arrivée sur le territoire chypriote, test à effectuer au plus tard 72 heures avant l'arrivée à Chypre. À l'exception des personnes de l'EEE et des autres citoyens européens, toutes les autres catégories doivent couvrir elles-mêmes les coûts des tests.

L'industrie touristique de l'île a été dévastée par restrictions de voyage imposée à l'échelle mondiale par la pandémie COVID-19, les arrivées ayant chuté de plus de 84% l'an dernier seulement. Le tourisme contribue à environ 15% du PIB, mais les revenus ont chuté de 85% en 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.