La République tchèque impose un double test et une quarantaine aux personnes non vaccinées en provenance des États-Unis, d'Israël, du Liban, du Kosovo, de Macédoine du Nord et du Monténégro

0 99

Les autorités de la République tchèque ont annoncé que les personnes voyageant aux États-Unis, en Israël, au Liban, au Kosovo, en Macédoine du Nord et au Monténégro qui n'ont pas été vaccinées ou ne peuvent pas présenter un certificat attestant qu'elles se sont rétablies du COVID-19 seront soumises à des restrictions strictes. à l'entrée en République tchèque.

La décision de déplacer les pays de la liste verte vers la liste rouge foncé a été prise conformément aux dernières données fournies par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et entrera en vigueur aujourd'hui, 23 août.

Selon un communiqué de presse publié par le ministère de la Santé, à partir d'aujourd'hui, les voyageurs non vaccinés et non guéris en provenance de l'un des pays tiers mentionnés ci-dessus doivent subir un test de dépistage du COVID-19 avant d'entrer sur le territoire de la République tchèque. De plus, chacun est invité à remplir un formulaire à son arrivée, à s'isoler dès son entrée sur le territoire de la République tchèque et à passer un deuxième test après le cinquième jour d'isolement.

Ces restrictions ne s'appliqueront pas aux personnes qui ont été vaccinées contre le COVID-19 ou qui se sont rétablies de la maladie au cours des six derniers mois.

De plus, les voyageurs non vaccinés et non récupérés arrivant de Bulgarie, du Liechtenstein, de Monaco, d'Espagne (à l'exclusion des îles Baléares) et de Suisse devront suivre les mêmes règles que ceux arrivant d'une zone de liste rouge foncé, car les quatre pays seront déplacés vers la liste rouge. La liste rouge comprend déjà Andorre, la Belgique, le Danemark, l'Islande, l'Irlande, la Lituanie, l'Estonie, la France, la Grèce, Saint-Marin, la Suède et le Portugal.

De plus, des modifications ont été apportées à la liste orange, où la Croatie, la Lettonie, Malte, les Pays-Bas et l'Allemagne ont été ajoutés à compter d'aujourd'hui. Cela signifie que tous ceux qui arrivent d'un de ces pays devront remplir un formulaire à leur arrivée, ainsi que présenter un test PCR pour le COVID-19 à l'entrée dans le pays ou passer un test PCR dans les cinq jours au plus tard. arrivée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.