Austrian Airlines restructure sa flotte. Abandonnez 7 x A319 et 3 x B767.

0 456

La pandémie de COVID-19 a dévasté l'industrie aéronautique et le tourisme. Les autorités du monde entier ont pris des mesures sévères de distanciation sociale, ce qui a considérablement affecté les voyages. Et les organisations mondiales de l'aviation et des voyages sont très pessimistes en ce qui concerne période post-coronavirus.

La plupart des compagnies aériennes traversent une période difficile, au cours de laquelle la crise économique s’aggrave. L'IATA prévient que jusqu'à 25 millions d'emplois seront affectés de l'aviation, du tourisme et des secteurs connexes.

Austrian Airlines est l'une des compagnies aériennes gravement touchées par la crise du COVID-19. Il a suspendu tous ses vols depuis le 18 mars 2020. On espère que les vols peuvent reprendre à partir du 17 mai, seulement si les chiffres de la pandémie de COVID-19 diminuent. Mais rien ne sera le même qu'avant le nouveau coronavirus.

D'ici 2020, Austrian Airlines prévoit une réduction de 25% à 50% de la demande de vols. L'ensemble de l'industrie aéronautique est pessimiste. Le retour à la «normale» sera lent, qui durera 1-2-3 ans.

Austrian Airlines restructure sa flotte.

Dans ces circonstances, Austrian Airlines a soumis un plan opérationnel, qui sera mis en œuvre après COVID. Il dimensionnera la flotte en fonction de la demande du marché. En plus de la suppression progressive des 18 turbopropulseurs Dash, un processus qui a commencé en 2019, Austrian Airlines retirera 7 A319 de plus et 3 Boeing 767 (OE-LAT, OE-LAW et OE-LAX).

Austrian Airlines compte actuellement environ 80 appareils. En mettant en œuvre le plan de restructuration, la flotte atteindra 60 avions, dont 9 seront dédiés aux vols long-courriers. Austrian Airlines réduira la capacité de transport d'environ 20%. Malgré le redimensionnement de la flotte, il espère pouvoir conserver autant d'emplois que possible.

"Cela nous est simplement venu à l'esprit à ce moment-là. Il est désormais de notre responsabilité de préparer Austrian Airlines à l'avenir post-Corona. Nous souhaitons conserver notre hub pour les vols long-courriers, même si nous n'avons pas encore d'autre option. mais pour s'adapter à un marché un peu plus petit. Nous devons pouvoir nous financer, pouvoir payer des impôts, des salaires et des investissements et, bien sûr, rembourser tous les prêts pendant la crise, ' souligne le PDG d'Austrian Airlines, Alexis von Hoensbroech.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.