Alexandru Rafila : La Roumanie pourrait renoncer aux certificats numériques dans les espaces publics !

0 462

Le ministre de la Santé, Alexandru Rafila, a déclaré qu'il est possible qu'à partir de mars, il soit possible d'organiser des spectacles avec la présence du public à 50% de la capacité de la salle, et à partir d'avril de revenir à la normale.



Rafila a mentionné que cela pourrait également signifier renoncer au certificat de vaccination, écrit news.ro, cité par hotnews.ro. Interrogé dimanche soir, quand il sera possible d'organiser des spectacles avec la présence du public, Alexandru Rafila a expliqué qu'il attend cela au printemps.

"Mon opinion est que 50% sera possible à partir de mars, 50% de fréquentation de spectacles ou d'autres types d'événements et, avec le mois d'avril, nous atteindrons probablement un état de normalité dans lequel la présence sera similaire à celle des périodes de normalité. Je dois garder une réserve, je peux faire des estimations, contrairement à d'autres je n'ai pas de certitudes, je préfère être plus réservé, mais mon avis est que ce printemps nous allons revenir à la normalité en termes d'activité sociale, économique et culturelle", a déclaré Rafila sur Antena3. Il a ajouté que cela signifierait également renoncer au certificat vert de vaccination ou transmettre la maladie.

"Cela signifiera également aucun certificat dans les espaces publics. Au niveau européen, nous obéirons, ce sont les règlements de l'Union européenne”..

Rappelons-nous que tout M. Rafila a estimé que la 5ème vague durerait au moins 2 mois, ce qui signifierait que nous sommes au milieu de cette vague, et de mars à avril, il y aura une nouvelle période de détente. Contrairement à d'autres périodes, selon l'OMS, le nouvel assouplissement pourrait être de durée beaucoup plus longue, et l'Europe pourrait déclasser la pandémie en maladie endémique. Nous avons déjà un assouplissement général en Europe, avec les nouvelles règles adoptées après le 1er février.

Raed Arafat a également déclaré que La Roumanie n'aurait plus besoin de l'état d'alerte depuis fin mars, n'étant qu'une estimation, rien de concret pour le moment. Cependant, des deux années de la pandémie, j'ai appris que les rumeurs et ces déclarations faites à l'avance se réalisent.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.