Les aéroports européens ont perdu 1.7 milliard de passagers en 2020, revenant aux niveaux de 1995

0 708

L'année 2020 a été une catastrophe pour le tourisme mondial, était un catastrophe pour le trafic de passagers aériens, y compris les aéroports ont été touchés par la baisse du nombre de passagers.

Airports Council International Europe a présenté des chiffres pour 2020 pour les aéroports d'Europe. Selon le rapport ACI Europe, les aéroports européens ont perdu 1.72 milliard de passagers, soit une baisse en pourcentage de 70.4% par rapport à 2019, revenant à 1995.

Les aéroports de l'Union européenne ont enregistré des pertes plus élevées que les aéroports non européens en Europe. Ainsi, les aéroports de l'UE ont perdu 1.32 milliard de passagers (-73%). Les aéroports hors Union européenne ont reculé de 61.9%, soit l'équivalent de 400 millions de passagers.

Les aéroports européens ont subi des pertes plus importantes que les aéroports non européens en Europe

Les performances différentes entre les marchés de l'UE et des pays tiers sont apparues au cours du second semestre. Alors que le trafic aérien de passagers s'est presque arrêté dans les aéroports de l'UE et hors de l'UE au deuxième trimestre (baisses de -2% et -97,3% respectivement), les pertes T4 étaient situés à -83,8% dans les aéroports de l'UE, contre -63,9% en dehors des aéroports de l'UE.

Là encore, cela était principalement dû à la résilience relative du trafic de passagers intérieurs sur le marché non-UE (-39,8%) par rapport au marché de l'UE (-72,9%), bien que les aéroports non-UE aient également dépassé ceux de l'UE pour les passagers internationaux trafic (respectivement -78,2% et -86,6%). 

Dans l'UE , les variations limitées des pertes extrêmes de trafic passagers reflétaient également la taille des marchés intérieurs et / ou l'étendue des barrages routiers et des restrictions. 

Les aéroports d'Autriche, de République tchèque, de Finlande, de Hongrie, d'Irlande, de Slovénie et de Slovaquie les plus touchés

En conséquence, au quatrième trimestre, les aéroports d'Autriche, de République tchèque, de Finlande, de Hongrie, d'Irlande, de Slovénie et de Slovaquie ont encore enregistré une baisse de 4% du trafic de passagers, tandis que les aéroports allemands et britanniques ont suivi de près -90%, respectivement. -87,9% . 

À l'autre extrémité, les aéroports de Bulgarie (-69%), de France (-78,1%), de Grèce (-72,1%) et du Portugal (-77,2%) ont légèrement dépassé la moyenne de l'UE. 

Hors UE , les aéroports de grands marchés tels que la Russie (-44,2%) et la Turquie (-60,7%) se sont révélés les plus résilients T4. Alors que les aéroports d'Islande (-96,2%) et de Géorgie (-94,8%) sont les plus touchés. 

Les plus grands hubs d'Europe, Londres-Heathrow, Paris-CDG, Amsterdam-Schiphol, Francfort et Istanbul, ont perdu plus de 250 millions de passagers. Francfort (-73,4%) a enregistré la plus forte baisse, suivie de près par Londres-Heathrow (-72,7%), Amsterdam-Schiphol (-70,9%), Paris-CDG (-70,8%) et Istanbul (-59,6%).

Mouvements d'aéronefs du réseau des aéroports européens diminué de 58,6 % en 2020 par rapport à l'année précédente. Pas étonnant que Top 10 des aéroports d'Europe en 2020 semble très différent de 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.