Réouverture de l'aéroport international Ataturk / Plusieurs vols annulés

0 351

Suite à la tentative de coup d'Etat en Turquie, Les aéroports Atatürk et Sabiha Gokcen à Istanbul ont été fermés. Au cours de cette journée, les aéroports ont été rouverts, mais plus de 75% des vols ont été annulés.

vols Antalya-
PHOTO: Dragos Anastasiu / Aéroport de Bucarest, Otopeni

Vols annulés sur le trajet Bucarest - Istanbul

Même les vols de / vers la Roumanie ont été annulés. Selon les informations affichées par les aéroports de Bucarest, les vols opérés par TAROM (RO261 / RO262) ont été annulés.

Turkish Airlines ne proposera pas non plus les vols TK1041 / TK1042; NE SAIT PAS / NE SAIS PAS; TK1043 / TK1044, qui étaient programmés pour aujourd'hui.

Selon les déclarations de Lazar Comanescu, ministre des Affaires étrangères, à l'aéroport international Ataturk d'Istanbul, on compte environ 200 de Roumains. Ils sont en charge de la cellule de crise du ministère des affaires étrangères à l'aéroport Ataturk.

Selon les agences de voyages roumaines, les vols charters à destination / en provenance de destinations de vacances turques (notamment Antalya) ne sont pas affectés par l'instabilité en Turquie.

Version TUI TravelCenter!

TUI TravelCenter, qui fait partie du groupe Eurolines, a mis en place le samedi 13 juillet 16, heure 01: 00, une cellule de crise chargée de gérer la situation liée aux derniers événements survenus en Turquie et d’affecter nos touristes.

D'après les informations reçues de nos partenaires et collaborateurs, les zones touristiques estivales - Antalya et Bodrum - sont calmes et les vols pour ces destinations se dérouleront selon le calendrier annoncé.

Ceux qui ne veulent pas voyager peuvent annuler / reporter sans frais supplémentaires ou changer de destination en fonction des offres disponibles.

Les touristes qui sont sur le point de partir pour des destinations touristiques estivales en Turquie dans les prochaines heures peuvent nous contacter pour plus de détails sur 021 316 08 / 90 0721 289 ou [EMAIL PROTECTED]

Sortie du Christian Tour!

En ce qui concerne les événements survenus en Turquie dans la soirée de juillet 15, notre agence confirme qu’elle est en contact direct avec le ministère des Affaires étrangères (MAE) et a créé une cellule de crise au sein de l’agence, à laquelle participent tous les chefs des départements opérationnels. de la tournée chrétienne, pour trouver la solution optimale pour les touristes en Turquie à l’heure actuelle, mais aussi pour ceux qui devaient voyager pendant la journée de 16 July 2016.

Nos représentants locaux d'Antalya et de la côte égéenne (Bodrum, Kusadasi, Marmaris), où nous opérons des vols charters pendant la saison estivale, confirment également que les touristes du Christian Tour dans ces destinations ne sont aucunement affectés par ces événements. manière. Tous les services touristiques sous-traités par notre agence sont fournis dans des conditions normales. Nous mettons tout en œuvre pour informer et assurer l'assistance de nos touristes sur le territoire de la Turquie.

En outre, nous recommandons à nos touristes en Turquie de rester calmes et de rester en contact avec les représentants du circuit chrétien de leur destination et de la Roumanie. À cet égard, nous fournissons des numéros de téléphone auxquels nous répondons sans escale: + 4 021 270 00 ou + 99 4 0720 800.

Libération de Kusadasi

À la suite des événements survenus en Turquie la nuit du 15.07.16 à Istanbul et à Ankara, nous vous informons qu’à présent la commande est établie et que la force majeure n’est pas déclarée, tout est toujours sous le contrôle du Gouvernement.

En outre, la côte turque n'a été touchée en aucune manière. Aujourd'hui, 16.07.2016 a effectué des vols charters 4 à destination d'Antalya et de Bodrum conformément au calendrier. Tous les aéroports ont repris leur activité.

En conséquence, les vols charters opérés par l’agence de voyage KUSADASI en collaboration avec Air Bucarest seront effectués conformément au programme. Le vol 18.07.2016 de lundi aura lieu dans des conditions normales et partira pour Antalya avec M. Yapici Hasan à son bord.

Nos représentants d’Antalya, de Bodrum, de Kusadasi et de Marmaris assistent également tous ceux qui sont en vacances. Nous mentionnons que toute demande d'annulation sera traitée conformément au contrat.

Communiqué de presse ministère des affaires étrangères

Compte tenu des événements en cours en République de Turquie, le ministère des Affaires étrangères recommande aux touristes et aux autres citoyens roumains vivant sur le territoire de cet État de ne pas quitter les lieux d'hébergement, afin d'éviter tout déplacement non strictement nécessaire, notamment dans des lieux très fréquentés, et être constamment informé de l'évolution de la situation interne.

De plus, selon les informations disponibles, il existe des dysfonctionnements dans la fonctionnalité des éléments d'infrastructure liés au trafic routier, ferroviaire ou aérien, il est conseillé aux citoyens roumains qui ont l'intention de se rendre dans n'importe quelle destination en Turquie dans les prochains jours de reprogrammer leurs trajets respectifs.

Les citoyens roumains peuvent appeler l'ambassade de Roumanie à Ankara et les consulats généraux de Roumanie à Istanbul et Izmir par l'intermédiaire du Centre de contact et de soutien des citoyens roumains de l'étranger, qui fonctionne en permanence, au numéro + 90.312.44.77.920; + NEXT 90 212; + NEXT 3583541 90; + 212 3580516 90, + 212 3583537 90. Pour la bonne assistance consulaire et la prise en charge effective des demandes des citoyens roumains, le ministère des Affaires étrangères met également à la disposition des citoyens intéressés la ligne TelVerde 232 4650579 0800 (accessible uniquement à partir de la Roumanie, à titre gratuit), ainsi que l'adresse électronique: [EMAIL PROTECTED]

Le ministère des Affaires étrangères recommande aux citoyens roumains se rendant en République de Turquie d'éviter tout déplacement dans la partie sud-est du pays et la zone frontalière avec la Syrie et l'Irak, en raison des risques élevés générés par les actes terroristes et la survenue de situations imprévisibles, causés par: attaques terroristes et attaques armées.

S'installer dans les localités proches des frontières mentionnées implique donc un risque majeur pour la sécurité.

Les citoyens roumains sont avertis que certaines voies de communication ou certains points de passage frontaliers risquent d'être fermés temporairement et que les zones concernées feront l'objet de restrictions militaires imprévues.

En raison du risque élevé d'attaques terroristes en Turquie, les autorités font preuve d'une vigilance maximale, prenant des mesures fermes pour contrôler la frontière sud-est, limitant les mouvements et détectant les personnes suspectes.

Ces derniers mois, des attaques terroristes répétées ont eu lieu sur le territoire turc, ainsi que des incidents armés à proximité des frontières turques avec la Syrie et l'Irak, ainsi que des mesures prises par les autorités turques, notamment par le déploiement de militaires.

Compte tenu des récents attentats terroristes perpétrés à Ankara (04.03.2016), à Istanbul (12.01.2016, 19.03.2016, 17.06.2016) et à l'aéroport international Kemal Ataturk de 28.06.2016 à Istanbul, qui visaient à la fois des ressortissants turcs et étrangers dans des zones surpeuplées ou touristique, le risque de nouvelles attaques dans de telles zones, dans les grandes villes de Turquie, persiste.

Citoyens roumains en visite ou en transit dans ces villes (en particulier Ankara - Kizilay, boulevard Tunalı; Istanbul - marchés de Taksim et rues adjacentes, boulevard Istiklal et quartier de Kadikoy, zones de Sultanahmet et Bazar; Izmir) et autres zones touristiques intensément fréquenté en Turquie doit faire preuve d'une prudence maximale pendant cette période, en évitant les lieux encombrés d'espaces publics et d'intérêt touristique.

Il est vivement recommandé aux citoyens roumains se rendant à Istanbul d'éviter un séjour prolongé dans les principales zones touristiques, à proximité de centres commerciaux ou de commissariats de police, et lors de l'observation de personnes ou de colis suspects, de quitter la zone dans laquelle ils se trouvent.
Compte tenu de la possibilité de manifestations spontanées, il est recommandé aux citoyens roumains de se démarquer par toute manifestation et de quitter les zones respectives.

À la frontière turco-syrienne, deux points frontières opèrent sous un régime restreint et sélectif, à savoir Cilvegözü / Bab Al Hava à Hatay et Öncüpınar / Bab Al Selame à Kilis. Ces points peuvent être utilisés pour les citoyens, l’aide humanitaire et les biens commerciaux, mais le passage n’est pas garanti, car une commission spéciale examine chaque demande de franchissement de la frontière. En outre, le point frontière de Nusaybin / Kamışlı à Mardin n’est ouvert que pour l’aide humanitaire fournie par l’ONU.

À la frontière turco-irakienne, le point de frontière Ibrahim Khalil (Habur) reste fermé pour une durée indéterminée en raison des opérations militaires / de sécurité turques dans la région et il n’existe aucun itinéraire alternatif.

Il est recommandé aux citoyens roumains en transit ou désirant se rendre sur le territoire de la République turque d'éviter les zones centrales / surpeuplées, les lieux de rassemblement et de manifestation des manifestants / manifestants (réunions, manifestations, concerts, conférences, etc.), ainsi que les adjacents aux postes de police et au siège des structures de sécurité des villes turques. Il est recommandé d'éviter de se rendre dans les zones de conflit situées entre la frontière turque et la Syrie et regroupées en particulier dans les provinces et, le cas échéant, dans les localités de Diyarbakir, Sylvan, akirnak, Nusaybin, Gaziantep, Van, Hakkari, Kilis, anlîurfa, Tunceli, Erzincan, Mardin , Yirtir, Hatay, Adana, Adyaman, Igdir, Mus, Agri, Batman, Kars, la plupart des frontières terrestres avec la Syrie sont fermées.

Dans les cas où des transporteurs roumains prennent le risque de franchir la frontière turque avec la Syrie ou la région autonome du Kurdistan (RAK) en Iraq, il est recommandé d'informer sur le régime juridique du séjour en Turquie et sur la réglementation douanière applicable aux transporteurs étrangers - documents la validité des véhicules, garantit l'utilisation des véhicules exclusivement par les conducteurs autorisés, l'existence de l'assurance internationale du permis de transport et des documents commerciaux et douaniers, etc.

Les citoyens roumains qui ont l'intention de voyager en voiture personnelle en Turquie doivent prendre en compte les éléments suivants: pour établir l'itinéraire, s'informer sur le territoire turc des mesures de sécurité spéciales prises par les autorités turques, telles que l'interdiction de circuler dans certaines localités. , pendant la nuit ou au total, et en vérifiant les documents et les filtres sur les voies de communication;

garder à l'esprit que les autorités turques surveillent de très près les entrées et les sorties de ressortissants étrangers en / en provenance de Turquie; la règle est que la personne qui est entrée sur le territoire de la Turquie avec une voiture pour laquelle elle détient des documents de propriété (certificat d'immatriculation) ou se procure pour son utilisation, la même personne doit quitter la Turquie avec la voiture. Aucune exception n'est même acceptée en ce qui concerne le conjoint du citoyen roumain ou ses proches parents. Si, pour diverses raisons, un citoyen roumain entre en Turquie en voiture, puis choisit de partir en avion ou en un autre véhicule, il est tenu d'informer les autorités et de suivre les procédures douanières en ce qui concerne la situation juridique (import-export) de la voiture qu'il conduit. partir en Turquie. La législation turque est très restrictive à cet égard, à la fois pour des raisons de respect des procédures douanières et, notamment, de prévention des crimes et des attaques terroristes en utilisant des véhicules;

Au cas où les citoyens roumains sont tenus de laisser leurs voitures sur le territoire turc ou de les garer pendant plus de deux ou trois jours, ils doivent veiller à ce qu'ils soient garés dans des lieux spécialement aménagés, sous surveillance et conclure des contrats / accords avec des personnes ou des entreprises fournissant de tels services. Dans les cas où les voitures sont garées au hasard, dans des lieux publics, pendant plusieurs jours, les autorités de sécurité peuvent prendre des mesures pour les lever ou procéder à des vérifications par des unités anti-terroristes spécialisées et même détruire le véhicule, s'il y a des soupçons que peut dissimuler une charge explosive.

2. Contacter les autorités roumaines

Les citoyens roumains vivant en Turquie, en particulier dans les zones à risque, sont invités à signaler leur présence sur le territoire turc en contactant l'ambassade de Roumanie à Ankara, le consulat général de Roumanie à Istanbul ou le consulat général de Roumanie à Izmir, selon la région où il se trouve. ils sont trouvés. En plus de signaler votre présence, il est conseillé d'envoyer vos propres coordonnées, ainsi que leurs proches ou d'autres contacts dans le pays. Cette procédure est nécessaire en cas de situation d'urgence afin de fournir une assistance consulaire aux personnes intéressées.

Dans le même temps, nous vous suggérons, si vous vous trouvez dans une situation extraordinaire (accident, hospitalisation, mort d'une autre personne, calamités, vol d'identité, attentat terroriste) pendant votre séjour L’ambassade de Roumanie au numéro de téléphone d’urgence + 90532 3181726 ou, selon le pays, le consulat général de Roumanie à Istanbul, au numéro d'urgence: + 90 533 5420695 ou le consulat général de Roumanie à Izmir, au numéro d'urgence: + 90 530 4150077.

Les citoyens roumains qui ignorent les avertissements du ministère des Affaires étrangères et s’installent dans des zones à risque sont invités à le faire sous leur propre responsabilité et supporteront les conséquences d’éventuels incidents, étant donné les possibilités limitées d’intervention des missions diplomatiques et des bureaux consulaires de carrière en cas d’urgence. , de cas en cas.

Le ministère des Affaires étrangères recommande aux citoyens roumains de consulter le site Web www.mae.ro et rappelle aux citoyens roumains voyageant à l'étranger de disposer de l'application "Travel Safe" (disponible gratuitement sur "App Store" et "Google Play"). , qui propose des informations, des conseils de voyage et la possibilité d’être alerté, en cas de situation particulière, ainsi que du service d’alerte SMS, lié à la campagne d’information "Un SMS peut vous sauver la vie!".

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.