L’aéroport de Iasi a dépassé le seuil de passagers 200.000 dans 2013

L’aéroport de Iasi a dépassé le seuil 200.000 pour les passagers enregistrés dans 2013

0 265

En décembre, 16.800 des passagers ont embarqué et débarqué à l'aéroport de Iasi, comparé à 12.300 des passagers en décembre de l'année 2012. Ainsi, le nombre total de passagers embarqués et débarqués au cours de l'année 2013 a atteint 231.000.

"Nous avons dépassé le seuil de passagers 200.000, comme prédit correctement au début de l'année 2013. L’année 2014 annonce une bonne année, même si elle n’est peut-être pas aussi spectaculaire en termes de croissance du nombre de passagers, mais sûrement une année avec une augmentation significative par rapport à 2013 car la piste existante a dépassé sa capacité. L'année 2014 ajoutera deux nouvelles destinations externes directes (2), Tel Aviv et Bergame. Les discussions sont presque terminées, l'annonce officielle devant être faite lorsque les courses seront introduites dans le système.

À la fin de 2013, nous avons mis au point un nouveau volet de l’activité marketing centré exclusivement sur l’approche de nouvelles entreprises et de nouveaux itinéraires, qui, associé au volet de promotion de l’Aéroport et de Iasi dans son ensemble, exercé de manière professionnelle par augmenter l'intérêt général pour notre région. Les bonnes nouvelles de l’aéroport de Iasi ne vont donc pas cesser de l’année prochaine. »

a déclaré M. Marius BODEA, président du conseil d'administration de l'aéroport de Iasi.

La course Iasi-Turin-Iasi représente la course avec la moyenne de chargement la plus élevée des vols externes opérés depuis l'aéroport de Iasi. En outre, le nombre de passagers enregistrés dans 2013 pour des vols intérieurs, que ce soit pour Iaşi-Bucarest ou pour Iaşi-Timişoara (seulement au cours des premiers mois de l'année 5), a atteint un total de 117.000 de passagers.

Nous rappelons que dans 2013 3, de nouvelles courses externes ont été introduites, représentant au total des destinations externes 5 pour les passagers de la région moldave (Rome, Bologne, Turin, Vienne, Londres), alors qu'il n'y en avait que deux (Vienne et Rome depuis décembre 2012). .

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.